• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

réalisatrice de documentaires
Niveau
Grand public
Etude suivie
cinéma
Ecole, université
Cine sup,...

Informations sur le doc

Date de publication
01/03/2010
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
15 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
21 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Le Trecento - l'héritage gothique et byzantin dans la sculpture et la peinture à Sienne et à Florence

Pour comprendre le renouveau des arts pendant le Trecento, appelé aussi la pré-Renaissance, il est essentiel de remonter dans le temps et dans l'espace pour en trouver les influences. Nous commencerons donc par évoquer quelques repères historiques. L'époque peut paraître bien lointaine de notre sujet, mais elle est tout de même importante : en 323 ap JC, l'empereur Constantin fait du christianisme la religion officielle de l'Empire romain. Une question importante se pose alors : celle de la place de l'art dans la religion.

Cette question n'avait pas pris d'importance auparavant puisque le christianisme, pendant des siècles de persécutions, était resté une religion secrète et cachée. À partir de 323, alors que les premières basiliques sont construites, deux points de vue s'opposent quant à l'utilisation de l'art par l'Église chrétienne.

Le point de vue qui domine dans le monde occidental est celui de donner une dimension pédagogique à l'art : il devra représenter les scènes de la Bible pour rappeler aux nouveaux fidèles les enseignements qu'ils avaient reçus. Ce point de vue est notamment celui du pape Grégoire le Grand qui disait : ''La peinture doit être pour les illettrés ce que l'écriture est pour ceux qui savent lire''.

[...] Le trecento : l'héritage gothique et byzantin dans la sculpture et la peinture à Sienne et à Florence Pour comprendre le renouveau des arts pendant le Trecento, appelé aussi la pré-renaissance, il est essentiel de remonter dans le temps et dans l'espace pour en trouver les influences. Nous commencerons donc par évoquer quelques repères historiques. L'époque peut paraître bien lointaine de notre sujet mais elle est tout de même importante : en 323 ap JC, l'empereur Constantin fait du christianisme la religion officielle de l'Empire romain. [...]


[...] Le Trecento n'a donc pas usurpé son nom de pré-renaissance Bibliographie John Steer, Anthony White, Atlas de l'Art occidental page 122 à 129, Edition Citadelles et Mazenod. Timothy Hyman, La Peinture siennoise, Collection l'Univers de l'art. Panofsky, La renaissance et ses avant-courriers dans l'art d'Occident Part III : La peinture italienne du trecento et son influence sur le reste de l'Europe, Edition Flammarion. Andrew Martindale, L'art gothique Chapitre 3 : L'art italien du milieu du XIII au milieu du XIV siècle, Collection l'Univers de l'art. [...]


[...] Le style s'étend ensuite à la sculpture, sur laquelle nous nous concentrerons ici. Les premières sculptures gothiques ont été réalisées pour orner les façades des immenses cathédrales gothiques nouvellement construites. Une compétition se met en place pour la construction de la cathédrale la plus imposante, la plus rayonnante. Ainsi, les artistes sont appelés à se surpasser, à innover. Le but recherché n'est plus la pédagogie mais la supériorité. La sculpture connaît alors une grande révolution, avec des progrès constants de réalisme. [...]


[...] La puissance de la ville lui garantit la paix, et la cité montre donc sa puissance par d'autres moyens, et en particulier par l'art. Les Florentins sont fiers de leur cité et la liberté qu'ils ont de se gouverner eux-mêmes nourrit la réflexion des humanistes et des artistes. Comme à Sienne, la vie civique prend de l'importance et l'homme, de simple sujet anonyme devient un citoyen à part entière. De plus, alors que les théories humanistes font fléchir la philosophie scolastique, de nombreux ouvrages et oeuvres antiques refont leur apparition. [...]


[...] Ainsi, cinquante-trois familles très riches sont exclues, en 1277, de la plupart des principales fonctions de la cité. L'art siennois est indissociable de cette situation politique et économique, et c'est probablement grâce à elle que les artistes vont avoir un nouveau statut et qu'une nouvelle conception de la peinture va émerger. L'allégorie du bon gouvernement (1337-1340) du peintre siennois Ambrogio Lorenzetti. Conservé au Palazzo Pubblico, à Sienne. B Un nouveau statut de l'artiste Pendant les siècles précédents le Trecento, l'artiste était dénigré et souvent anonyme. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

L'antiquité grecque et romaine

 Arts & média   |  Histoire de l'art   |  Cours   |  23/11/2009   |  fr   |   .doc   |   50 pages

Giotto: Saint François recevant les stigmates

 Arts & média   |  Arts   |  Dissertation   |  18/08/2006   |  fr   |   .doc   |   9 pages

Plus vendu(s) en histoire de l'art

Histoire des arts (concours CRPE) : Préhistoire - Antiquité - Moyen-âge

 Arts & média   |  Histoire de l'art   |  Cours   |  09/06/2014   |  fr   |   .pdf   |   19 pages

Le surréalisme, la recherche des sens secrets

 Arts & média   |  Histoire de l'art   |  Dissertation   |  06/12/2002   |  fr   |   .doc   |   16 pages
Offert !

Les introductions en bourse

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !