• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Ingénieur patrimonial
Niveau
Grand public
Etude suivie
finance
Ecole, université
BEM...

Informations sur le doc

Date de publication
07/06/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
23 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
26 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La gestion des coûts dans une entreprise individuelle

  1. Les coûts complets
    1. Intérêts de la méthode
    2. Méthode de calcul des coûts complets
    3. Limites et critiques des coûts complets
  2. Les coûts partiels
    1. Rappel sur les coûts partiel
    2. La méthode du direct costing
    3. La méthode du direct costing évolué
    4. La méthode du coût direct
    5. Application générale
    6. Les coûts marginaux
    7. Application : cas de l'entreprise C.A.Q.D
  3. Méthode ABC / AVM
    1. Principe
    2. Objectifs de la méthode
    3. Méthode de calcul
    4. Spécificités ? méthode AVM
    5. Intérêt de la méthode ABC / AVM
    6. Limites
    7. Application

Le coût est un terme général signifiant l’appauvrissement généré dans le cadre d’une activité économique. A traveau-delàossier, nous allons nous intéresser et nous questionner sur l’importance de la gestion des coûts dans une entreprise industrielle. De prime abord, la juxtaposition deouverte « gestion » et « coût » semble surprenantepeut-iltion de coût étant le plus souvent associée à l’idée de calcul du coût d’un produit ou d’un projet. Ici, par le terme de coût, nous prenons en considération la notion de consommation de ressources.

Son intérêt ne réside pas dans leÀ traversffectué mais dans l’information qu’il apporte sur la nature des ressources consommées et sur la forme de leur consommation, censé assurer un meilleur suivi et ainsi une meilleure gestion des ressources consommées de l’entreprise. Ainsi, la gestion des coûts a un intérêt hautement stratégique, influant directement sur la politique économique de l’entreprise.

Elle permet une analyse a posteriori des défaillances observées dans l’organisation, mais aussi et surtout deffectué,une politique de développement stratégique cohérente et en adéquation avec les ressources à disposition de l’entrepricenséeD’autre part, la gestion des coûts dans une entreprise tend à devenir une préoccupation majeure face à un contexte économique en constante évolution, qui oblige à une plus grande réactivité, une meilleure utilisation des différents acteurs de l’entreprise et une maîtrise accrue de ses coûts de fonctionnement. Via ce dossier, nous tacherons de démontrer que la gestion des coûts peut aider une entreprise à se construire un avantage concurrentiel durable.

La gestion des coûts sera analysée dans le cadre d’une entreprise industrielle. Cela se justifie par le fait que les entreprises industrielles sont de véritables précurseurs dans le domaine de la gestion des coûts et qu’elles tendent à être les plus innovantes.

[...] Elle a découpé son marché en trois segments : les particuliers, les entreprises et les administrations. La société travaillait initialement avec les entreprises, puis en démarchant les collectivités locales elle a réussi à s’implanter auprès du secteur public. Ces deux segments sont couverts par un seul commercial. En revanche le segment de la clientèle particulière est tout nouveau ; c'est pourquoi il y a un an la société a recruté un commercial pour développer ce marché. La direction est inquiète au vue des résultats du dernier exercice : malgré une progression du chiffre d'affaires de il reste déficitaire. [...]


[...] Elle s’applique à des objets autres que les produits (fournisseurs, clients). La méthode ABM permet une réorganisation des activités : suppression des activités sans valeur ; - amélioration des activités essentielles, créatrices de valeur, en réduisant leur coût et en améliorant leurs performances ; Reconfiguration des processus en réduisant leur complexité ; - externalisation d’activités secondaires 9 Limites La complexité de la mise en œuvre d’un système ABC-ABM explique la lenteur de la diffusion de cette nouvelle approche. Récemment, on estimait que le nombre d’entreprises ayant fait de l’ABC leur unique référence au niveau global était de l’ordre 2 à en France. [...]


[...] De plus, les charges indirectes tendent à augmenter, notamment dans les entreprises industrielles, ce qui rend contestable la méthode de calcul des coûts complets. Les coûts partiels 2 Rappel sur les coûts partiel Les charges incorporables en comptabilité de gestion peuvent être distinguées selon deux critères : - La variabilité des charges - Leur rattachement avec ou sans analyse aux objets de coûts - Les charges directes et variables peuvent être affectées aux coûts des produits sans difficulté particulière - Les charges indirectes nécessitent quant à elles la mise en place d'un réseau d'analyse, mais sont en général d'un montant relativement faible. [...]


[...] Le "direct costing", fut-il "évolué", n'est pas pertinent pour ce type de décision qui requiert à notre avis l'utilisation de coûts complets et donc une analyse plus fine des frais fixes spécifiques et des charges communes. Effort commercial Si l'on compare les augmentations potentielles de marges générées par l'effort commercial, on peut en déduire qu'il est préférable de choisir la cible des entreprises : Il faut toutefois remarquer que l'impact serait beaucoup plus important sur le taux de marge sur coûts spécifiques de la clientèle des particuliers : Variation de MS/ MS 20 970/ = = = 14,26 Variation du CAHT/ CAHT Variation de MS / MS 22 710/ = = = 1,17 Variation du CAHT/ CAHT Le levier opérationnel est en effet d'autant plus élevé que l'on est proche du seuil de rentabilité Les coûts marginaux 2 Définition Le coût marginal est en fait le coût de production d’une unité supplémentaire même si le plus souvent, les entreprises prennent en compte une série supplémentaire et notamment dans les industries. [...]


[...] L'abandon d'une des lignes de produits ou entraînerait une diminution du résultat global. En effet, si l'on abandonne la ligne la société Bondout se prive d'une marge positive de 600, sans aucune économie de charges en contrepartie, puisque les charges de structure sont supposées fixes. Une règle très simple est souvent proposée : Il faut envisager l'abandon des produits dont la marge sur coûts variables est négative, mais conserver tous les autres qui contribuent à la couverture des charges fixes. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Quels sont les objectifs et outils de la gestion des coûts dans l'entreprise ?

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Dissertation   |  28/09/2009   |  fr   |   .doc   |   15 pages

Les rôles de la gestion budgétaire, du reporting et du calcul de coûts dans la stratégie

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Dissertation   |  08/06/2009   |  fr   |   .doc   |   11 pages

Plus vendu(s) en contrôle de gestion

La gestion des prix de cession interne (PCI) ou prix de transfert: outil de levier financier ou...

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Dissertation   |  05/09/2013   |  fr   |   .pdf   |   15 pages

Contrôle de gestion et stratégie

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Mémoire   |  27/08/2008   |  fr   |   .doc   |   49 pages
Offert !

Les dates clés de l'histoire contemporaine française - de 1954 à 1989

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !