• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
Marketing
Ecole, université
ICHEC...

Informations sur le doc

Date de publication
02/05/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
9 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La gestion de la qualité totale

  1. Les processus de mesures de performance
  2. La conception d'un système d'incitation

La Gestion de la qualité totale (GQT) peut être envisagée comme un processus d’amélioration permanente de l’entreprise et comme une stratégie d’amélioration de la performance. Nous définissons la GQT comme une approche organisationnelle des allocations des ressources de la firme. Une amélioration tant au niveau de la qualité des produits que de l’efficacité de la production sera observée grâce à la GQT. Pour cela, elle s’appuie sur un mécanisme de coordination coopérative. Cette coordination coopérative est fondée sur le concours de l’ensemble des partenaires de l’entreprise.

La GQT participe à la création de valeurs dans le cadre d’une stratégie de création, d’utilisation, d’amélioration, et de partages des connaissances et informations dont dispose l’entreprise. L’objectif est l’amélioration de la qualité des décisions prises, la recherche d’une meilleure qualité des produits et des services, l’économie des coûts de coordination, l’accès au capital humain et organisationnel des salariés ainsi qu’une meilleure coopération. Il s’agit surtout d’une logique d’informations et de structure organisationnelle.

[...] En conclusion, on a pu observer que le système GQT est un système organisationnel au sein duquel la coordination coopérative occupe une place essentielle. Dans ce contexte, il est important que les employés trouvent leur place au sein de l’entreprise. Cela nécessite la mise en place d’une logique d’information efficace. Afin d’améliorer sa performance, l’entreprise doit délocaliser ses pouvoirs vers les salariés qui détiennent les informations requises. Dans ce cadre, il faut séparer les fonctions de gestion de décisions des fonctions de contrôle. Lorsque l’entreprise délocalise ses pouvoirs, il faut que les intérêts de l’ensemble du personnel coïncident avec ceux de l’entreprise. [...]


[...] Celle-ci permettra à l’entreprise de conserver une cohérence de décision le long de la ligne hiérarchique. Les processus de mesures de performance Un de processus le plus répandu est de comparer le travail réalisé par les employés aux objectifs fixés. Cependant, le procédé GQT estime qu’il est important de tenir compte du consommateur. La préoccupation du client y occupe une place importante. Cela empêche la firme de se détacher de ses facteurs extérieurs. Le GQT implique un déplacement de contrôle au plus près du processus physique de production. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

La qualité totale

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Dissertation   |  12/12/2007   |  fr   |   .doc   |   18 pages

Contrôle de gestion et qualité totale

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Dissertation   |  21/11/2006   |  fr   |   .doc   |   15 pages

Plus vendu(s) en contrôle de gestion

La gestion des prix de cession interne (PCI) ou prix de transfert: outil de levier financier ou...

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Dissertation   |  05/09/2013   |  fr   |   .pdf   |   15 pages

Contrôle de gestion et stratégie

 Comptabilité & finances   |  Contrôle de gestion   |  Mémoire   |  27/08/2008   |  fr   |   .doc   |   49 pages
Offert !

Fiche des notions du Droit des affaires

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !