• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Key account manager
Niveau
Avancé
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po...

Informations sur le doc

Date de publication
03/06/2008
Langue
français
Format
Word
Type
analyse financière
Nombre de pages
6 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
65 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Comment mesurer la performance d’une entreprise ?

  1. La performance se mesure par le fait qu'à l'issue du processus de production, l'entreprise soit rentable
    1. Productivité et ratios généraux d'estimation de la rentabilité
    2. Le compte de résultat
  2. La performance de l'entreprise se traduit alors dans le résultat boursier
    1. Le bilan
    2. Analyse directe de la performance à travers l'évolution boursière
  3. Face à l'incomplétude des indicateurs quantitatifs de la performance émergent de nouveaux critères qualitatifs
    1. Imperfection du calcul financier de la performance
    2. La performance se mesure également à l'aune d'autres agents que les dirigeants ou les actionnaires

Avant d’étudier les instruments de mesure de la performance d’une firme, il s’agit d’abord de savoir quelle est la définition de celle-ci, et c’est là justement tout l’enjeu de la question. Quels sont les objectifs assignés à l’entreprise ? Ceux-ci sont différents selon ses acteurs : alors que les actionnaires chercheront naturellement la maximisation de leur profit, les managers auront davantage à cœur d’optimiser leur propre fonction d’utilité et satisfaire les intérêts de l’équipe de direction. De fait, alors que les actionnaires rechercheront une position boursière optimale, les dirigeants se focaliseront plus sur la maximisation des ventes globales de l’entreprise ou encore un bon fonctionnement interne. D’autre part, la performance ne peut aujourd’hui se définir uniquement en termes financiers, nombre d’acteurs différents interagissent avec l’entreprise et impactent son résultat : la performance peut être également qualitative, tant selon des critères environnementaux, sociaux ou organisationnels.

En toute logique, l’entreprise se définissant essentiellement par un processus de production, la performance serait simplement l’efficacité à assurer la productivité et la rentabilité générale de l’entreprise. Néanmoins si on considère que l’objectif premier d’une entreprise est de poursuivre une efficacité boursière, on dira que la performance se définit comme la capacité d’une entreprise dans une période donnée à générer plus de valeur pour ses actionnaires que ses concurrents. Pour autant, on constate que l’observation de l’efficacité d’une entreprise est incomplète sans la prise en compte d’indicateurs extérieurs à l’analyse financière.

[...] Cependandt, de manière générale la rentabilité d’une entreprise doit être comparée avec celle de ses concurrents pour prendre sa dimension réelle. Le compte de résultat Le compte de résultat permet de donner un aperçu global de la création de richesse de l’entreprise que ne donne pas la simple observation des flux. En effet, lorsqu’on achète du matériel par exemple, la trésorerie enregistre une baisse alors que la richesse reste identique. Le compte de résultat prend en compte l’ensemble des flux qui impactent la richesse de l’entreprise : recense les produits (générateurs de richesse) et les charges (destructeurs de richesse). [...]


[...] Le ratio proposé par Tobin, constitue dans son principe une mesure de l’ensemble des rentes anticipées, sur un horizon infini. Q de Tobin = Valeur de marché (capitaux propres + dettes financières) / Coût de remplacement des actifs o Si le ratio Q est supérieur à cela veut dire que la rentabilité sécrétée par l’ensemble des actifs de la firme est plus élevée que le coût moyen pondéré du capital - le taux de rentabilité annuel moyen attendu, par les actionnaires et les créanciers, en retour de leur investissement Ratio de Marris = Capitalisation boursière / Valeur comptable des capitaux propres Plus récente, La MVA, la valeur de marché ajoutée se définit comme la différence entre la valeur de marché des capitaux investis VM (capitaux propres et dettes financières) et la valeur comptable de ces mêmes capitaux VC ; MVA = VM - VC. [...]


[...] Dans une perspective normative d’efficacité, la création de valeur ne saurait donc se mesurer par les intérêts des seuls actionnaires, la divergence d’intérêts entre eux et les autres acteurs étant démontrée, la création de valeur pour les actionnaires ne représente une véritable création de valeur que si elle ne se fait pas au détriment d’une autre catégorie de parties-prenantes, par exemple, les salariés. La performance se mesure également à l’aune d’autres agents que les dirigeants ou les actionnaires En dehors des indicateurs de types quantitatifs, l’entreprise peut également recourir à des indicateurs qualitatifs de la performance de l’entreprise qui touchent notamment leurs résultats en matière de responsabilité d’entreprise et de développement durable. En effet les indicateurs de type financier ne permettent pas d’apprécier réellement tout ce qui relève de la responsabilité d’entreprise lors d’initiatives sociales, environnementales ou encore des projets de gouvernance. [...]


[...] Si l’entreprise s’est enrichie le solde est positif dans le cas contraire il est négatif. Il se calcule de la manière suivante : Compte de résultat = EBE dotation aux amortissements + résultat financier + opérations non récurrentes impôts sur les sociétés. - EBE dotation aux amortissements exprime le résultat d’exploitation qui exprime le bilan du processus d’exploitation et d’investissement de l’activité. Aussi appelé résultat économique ou opérationnel. Appartient à la sphère économique et pas financière. [...]


[...] Le bilan Le bilan est la clé qui permet d’estimer en contexte stable l’avenir de la valeur boursière de l’entreprise. Cela se traduit par le concept de solvabilité de l’entreprise c'est-à-dire l’aptitude de l’entreprise à assumer ses engagements en cas de liquidation qui correspond à l’arrêt de l’exploitation et mise en vente des actifs. Le bilan recense à un moment donné les actifs de l’entreprise ainsi que ses moyens de financement, ce sont l’actif et le passif. La liquidité d’un bilan est effective lorsque la rotation des actifs va plus vite que la rotation des dettes, aussi appelée exigibilité. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Performance de l'entreprise : différentes approches d'évaluation

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Mémoire   |  12/09/2008   |  fr   |   .doc   |   23 pages

Quels outils mettre en place pour mesurer et piloter la performance d'une entreprise ? (Rapport...

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Rapport de stage   |  25/02/2008   |  fr   |   .doc   |   39 pages

Plus vendu(s) en finance

La fidélisation de la clientèle bancaire

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Mémoire   |  07/09/2007   |  fr   |   .doc   |   46 pages

Rapport de stage chez Deloitte

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Rapport de stage   |  04/10/2007   |  fr   |   .doc   |   39 pages
Offert !

Rapport de stage BNP-Paribas (2005)

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !