• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Expert
Etude suivie
finance
Ecole, université
ISEG

Informations sur le doc

Date de publication
06/07/2008
Langue
français
Format
pdf
Type
mémoire
Nombre de pages
78 pages
Niveau
expert
Téléchargé
152 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
1 réaction
4
réagissez !

La gestion des risques bancaires

  1. Les Défis du secteur bancaire
    1. La banque : un agent économique principal
    2. Une industrie en permanente fluctuation
    3. L'internationalisation de l'environnement régulateur.
  2. Les différents types de risques bancaires
    1. Le traitement continue des risques
    2. Les différents types de risques dans les opérations de banque
    3. Les systèmes de Gestion du risque bancaire
  3. La gestion du risque des transactions de crédit.
    1. De Bâle 1 à Bâle 2 : une nouvelle approche du risque bancaire
    2. Les engagements équilibrés dans la corrélation avec le risque de crédit réel : la méthode IRB.
    3. Engagements équilibrés Introduction du risque opérationnel dans le calcul de l'engagement
    4. Impact sur les banques et sur les clients

Le secteur bancaire est au coeur du processus de Lisbonne, qui a pour but de faire de l'Europe un centre économique incontesté de la croissance du 21e siècle. Le secteur bancaire français a un rôle déterminant à jouer dans ce processus. En France, ce secteur a été fortement modernisé pendant les vingt dernières années. Les défis de ce secteur dépendent de l'évolution des risques et de la nécessité à s’adapter pour avoir un positionnement compétitif. Pour comprendre ces différents défis, je me suis concentré dans un premier temps à ce qu’est le secteur bancaire d’aujourd’hui. La banque est devenue une réalité changeante, parmi laquelle ses limites et ses grands traits sont parfois difficiles à déterminer exactement. Le secteur bancaire permet d’offrir un panorama complet de services financier et de métiers, tout en essayant de conjuguer des points de vue différents en termes d'impacts économiques et sociaux. Les banques doivent présenter des évolutions qui concordent avec le secteur bancaire en termes d'intérêts stratégiques, notamment dans un contexte de concurrence européenne et mondial. Sous ce dernier aspect, nous pouvons souligner un manque d’outils appropriés capables d'analyser ce secteur. La description du monde bancaire reste de nos jours essentiellement comptable et ne prend pas en compte les intérêts industriels, commerciaux et sociaux des divers métiers du secteur bancaire. L’intérêt de ce mémoire est de déterminer et d’analyser les enjeux à mieux structurer ce secteur en fonction des différentes réglementations internationales mises en place. La première partie est consacrée à la définition des relations bancaires d’aujourd'hui dans le monde et de ses défis. La deuxième partie concerne les différents types de risque auxquels les banques doivent faire face pour rester compétitives. La troisième partie met en évidence la gestion du risque de crédit dans le secteur bancaire et l’implication des nouvelles règles mises en place.

[...] Cette perte est calculée pour chacune des contreparties de défaut. L'initiative du calcul est basée sur l’historique de défaut enregistré pendant plusieurs années, enrichies parfois par des déclarations d’experts sur certains paramètres. Certains critères tels le type de pays ou l'ancienneté vont venir influencer le LGD. La banque peut aussi séparer les différentes moyennes du LGD selon leur pays d'origine. En effet, il est généralement prouvé que le rétablissement en cas de défaut est inférieur dans certains types de pays. [...]


[...] Puis nous mettrons l'accent de son impact sur le secteur bancaire et notamment sur leur stratégie. Finalement, d'un point de vue pragmatique, nous détaillerons le risque opérationnel d’un crédit accordé à une entreprise La méthode de calcul du risque opérationnel. Risque opérationnel signifie risque de pertes directes ou de pertes indirectes dues à l'échec d'un processus. Pour le moment, cette définition n’inclut que le risque opérationnel, par contre le risque de réputation et le risque stratégique sont exclus. Comme nous pouvons remarquer dans la définition précédente, la notion de risque est très grande (Panne des systèmes informatiques, erreur d'écriture d'une clause spécifique ) Même si les modalités de calcul ont été discutées, l'évaluation du risque a été adaptée par l'institution financière entière. [...]


[...] Encourager la convergence des conseils de surveillance. 23 II. Les différents types de risques bancaires. 26 A. Le traitement continue des risques. Les risques sont mieux De nouveaux risques bancaires apparaissent. La stabilité financière et le transfert de risque. 30 B. Les différents types de risques dans les opérations de banque. [...]


[...] La plus mauvaise solution serait certainement de vouloir aller trop vite et de présenter des altérations de compétition entre les pays européens Encourager la convergence des conseils de surveillance. L’union européenne a également élaboré des comptabilité pour Comité de Bâle. Trois facteurs principaux expliquent ce règlement d'internationalisation : Le développement des technologies de l'information qui permettent d'implanter des activités financières partout dans le monde. La liberté de circulation des capitaux. L’augmentation de l'interdépendance des systèmes financiers. Au niveau européen, ces accords sont transcrits dans des directives connues sous le sigle CRD (Capital Requirements directive: la directive de Besoins en capitaux), le parlement les a adoptés fin septembre 2005. [...]


[...] Cette variation du risque de crédit est considérable et cette observation justifie l'intérêt de l'utilisation d’une évaluation interne. De plus la notation standard reflète pour les investisseurs et les autres acteurs du secteur bancaire une position signalant un manque de contrôle dans la gestion du risque. Ces différents points montrent que la méthode standard n'est pas très attirante pour les grandes banques C. Engagements équilibrés Introduction du risque opérationnel dans le calcul de l'engagement L'introduction du risque opérationnel dans le calcul de la proportion Mc Donough représente une grande évolution pour les banques. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Quelles sont les conséquences de Bâle II sur les risques de crédit dans les banques ?

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Mémoire   |  11/01/2009   |  fr   |   .doc   |   64 pages

Les modèles internes dans l'évaluation du risque de crédit

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Mémoire   |  08/08/2008   |  fr   |   .doc   |   53 pages

Plus vendu(s) en finance

La fidélisation de la clientèle bancaire

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Mémoire   |  07/09/2007   |  fr   |   .doc   |   46 pages

L'analyse financière, bilan financier et analyse des coûts

 Comptabilité & finances   |  Finance   |  Cours   |  17/01/2010   |  fr   |   .doc   |   73 pages
Offert !

Création d'une entreprise de taxis exclusivement pour femmes - Business Plan

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !