• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

 
Niveau
Expert
Etude suivie
Master en...

Informations sur le doc

Date de publication
04/06/2010
Langue
français
Format
Word
Type
cours
Nombre de pages
13 pages
Niveau
expert
Téléchargé
9 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La théorie des contrats

  1. Problématiques et hypothèses : le ''pourquoi'' des contrats
    1. Allocation ou création de ressources : deux conceptions de la coordination
    2. Environnement de la décision et comportement des agents
  2. Les solutions proposées par les théories des contrats : le ''comment'' des contrats
    1. La réponse au caractère coûteux de la prise de décision et de l'incertitude radicale
    2. La lutte contre l'opportunisme
    3. Aversion au risque et mécanisme d'assurance
  3. Impasses et limites des théories des contrats
    1. Une vision souvent réductrice des contrats
    2. La référence au marché : allocation de ressources
    3. La fréquente sous-estimation de la dynamique dans les modèles de base

Comment est-ce que les agents économiques doivent coordonner leurs activités ? Telle est la question à laquelle les économistes ont essayé de répondre à partir des années 1960 et 1970 en analysant notamment la théorie des contrats qui est un moyen de coordination des activités des agents.

Cependant, un contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent envers une ou plusieurs autres à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose. Ainsi, la théorie des contrats est une branche de la théorie néoclassique qui traite essentiellement des relations bilatérales entre deux unités de décision dans des situations où les parties en présence doivent tenir compte de l’existence d’événement aléatoire indépendant de leur volonté.

La théorie des contrats s’intéresse également aux contrats « sociaux » c’est à dire aux contrats passés entre deux catégories d’agents économiques : les employeurs les travailleurs, les gestionnaires et les actionnaires, les clients et les producteurs. L’objectif des analyses économiques des contrats est d’apporter des éclaircissements sur deux questions importantes. D’une part, elles cherchent à déterminer les modalités d’émergence des règles qui régulent les systèmes sociaux. D’autre part, elles analysent la nature de ces règles en les décrivant et en évaluant l’efficacité pour les agents qui les utilisent et pour la société dans son ensemble.

[...] La théorie des conventions : C’est l’approche la plus globale possible des problèmes d’organisation économique. La notion de convention est plus générique que celle du contrat bilatéral qui sert d’unité de base à la théorie de l’agence et à celle des coûts de transaction. Les conventions permettent d’améliorer la coordination entre agents : premièrement, elles conduisent ceux qui les observent à choisir des comportements compatibles les uns avec les autres, deuxièmement, elles permettent de surmonter la méfiance des agents due au comportement individualiste de chacun, troisièmement, elles sont des modèles de comportement constituant des réponses à des questions pratiques. [...]


[...] La seconde est dite normative et elle analyse la nature des contrats entre individus disposant de stocks d’informations et de préférences différentes. La théorie néo-institutionnelle des coûts de transaction : C’est une théorie des contrats et des organisations entre agents économiques éprouvant un intérêt mutuel à coopérer ou à échanger. Elle s’est développée autour de la personnalité centrale De Williamson qui met en évidence la nature de règles d’interaction qui choisissent les agents économiques pour coordonner leur activité à un moindre coût. [...]


[...] Par ailleurs, les membres d’une même organisation peuvent avoir des intérêts divergents. En dépit, adopter des comportements opportunistes susceptibles de ruiner la confiance interorganisationnelle. On ne peut donc compter sur un tel sentiment qui serait ancré sur l’appartenance à un même groupe social, à une communauté d’intérêt, etc. Des contrats particuliers peuvent résoudre le problème de la quasi-rente et rétablir la possibilité de coopération Partie II : Les solutions proposées par les théories des contrats : le Comment des contrats En précisant les problématiques et les hypothèses fondamentales des différentes analyses des contrats, nous avons apporté des éléments de réponse à la question pourquoi les contrats sont-ils nécessaires ? [...]


[...] Par accord mutuel, les individus définissent des routines qui les dispensent de décider à chaque instant les actions à entreprendre. La routinisation des taches permet de stabiliser l’environnement de chaque agent de manière à créer des interactions récurrentes qui rendent inchangeable le comportement optimal. Il faut instituer un certain nombre d’options de comportement (un catalogue de routine) et de développer un langage commun, qui doit permettre aux co-contractants de se signaler mutuellement les comportements à adopter dans tous les cas possibles. [...]


[...] Ainsi, la théorie des contrats est une branche de la théorie néoclassique qui traite essentiellement des relations bilatérales entre deux unités de décision dans des situations où les parties en présence doivent tenir compte de l’existence d’événement aléatoire indépendant de leur volonté. La théorie des contrats s’intéresse également aux contrats sociaux c'est-à-dire aux contrats passés entre deux catégories d’agents économiques : les employeurs les travailleurs, les gestionnaires et les actionnaires, les clients et les producteurs etc. L’objectif des analyses économiques des contrats est d’apporter des éclaircissements sur deux questions importantes. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

"Du Contrat social", livre Ier, J.-J. Rousseau

 Politique & international   |  Sciences politiques   |  Dissertation   |  07/06/2007   |  fr   |   .doc   |   40 pages

La théorie de l'imprévision en droit des contrats: analyse comparée en droits français en Suisse

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Dissertation   |  06/08/2007   |  fr   |   .pdf   |   50 pages

Plus vendu(s) en droit des obligations

Commentaire de l'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 9 juin 2009 : la...

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Commentaire d'arrêt   |  20/12/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Le droit des obligations en fiches

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Cours   |  30/03/2009   |  fr   |   .doc   |   140 pages
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !