• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
IEP Lille

Informations sur le doc

Date de publication
25/05/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
5 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Définition du rôle de la monnaie dans une économie capitaliste

  1. La monnaie, un instrument technique et pratique du quotidien, sans réel impact sur l'économie
    1. Les agrégats monétaires, une vision technique de la monnaie
    2. Le concept fonctionnaliste « Money is that money does » ( F.A Walker)
    3. « La monnaie est un voile » (J.S.MILL) ou le faible impact de la monnaie sur l'économie
  2. La monnaie, un acteur influent de premier plan
    1. La monnaie détient un rôle actif dans l'économie KEYNES
    2. L'importance de la monnaie selon MARX
    3. La monnaie sociale, garante de la pérennité de l'économie

« La monnaie établit un lien entre le passé à l’avenir » à déclaré Keynes. Et en effet, la monnaie nous relie inconsciemment à « l’avant » puisqu’elle a été crée dans un but précis, remplacer un système autrefois en fonction. Ainsi, l’économie monétaire permet d’échapper aux lourdes contraintes du troc : double coïncidence des besoins et lourds coûts de transaction. La monnaie, constituée par les moyens de paiement, de règlement permettant l’extinction d’une dette et acceptée par tous les acteurs sur un territoire donné, est donc un instrument de modernité et d’efficacité. Dans une économie capitaliste, c’est à dire, caractérisée par la détention des moyens de production, la volonté d’accumulation du capital, et le salariat, et dans laquelle s’inscrit l’économie marchande, la monnaie est une notion équivoque et complexe.
Et dans la vie de tous les jours, nous percevons cette ambivalence. Avant toute chose il s’agit donc de dissiper le flou en définissant ce que n’est pas la monnaie. La monnaie n’est pas un chèque ou une carte bleue, se sont des supports de la monnaie. Cependant si on sait définir la monnaie par la négative c’est que ses définitions sont plurielles.
Nous allons donc voir dans quelle mesure, selon les différentes définitions et visions de la monnaie, cette dernière joue un rôle primordial dans l’économie capitaliste.
L’instrument technique et pratique qu’est la monnaie peut être vu comme jouant un rôle négligeable dans l’économie, mais à l’inverse, d’autres économistes considèrent la monnaie comme primordiale et lui accorde une influence importante sur le monde qui l’entoure.

[...] Ensuite, MARX définit la monnaie réelle qui est le moyen d’achat et se réalisera lors de l’action d’achat. A l’occasion de la transaction, on passe donc d’un prix idéal, celui désiré par le vendeur, à un prix réel, le prix effectif, celui de la vente, grâce à un transfert de monnaie idéale (unité de compte) en monnaie réelle (moyen d’achat). Cependant, il n’est pas garanti que le prix idéal corresponde au prix réel, la marchandise effectue un saut périlleux qui représente la possibilité de crise : un prix réel inférieur à celui attendu par le vendeur. [...]


[...] Aujourd’hui, la BCE surveille tout particulièrement M3, et s’en sert comme indicateur avancé du taux d’inflation, bête noire de la politique monétaire. Cependant, ses agrégats, fruits de choix théoriques, ne sont pas en eux-mêmes des preuves de l’influence de la monnaie dans l’économie. Ainsi, il serait incomplet de ne définir la monnaie que par ces regroupements statistiques, nous allons donc la déterminer à l’aide de ses fonctions. Le concept fonctionnaliste Money is that money does ( F.A Walker) Il s’agit de définir la monnaie par ses fonctions, elles sont recensées au nombre de trois depuis Aristote : 1. [...]


[...] Indispensable, elle l’est non pas uniquement par son caractère fonctionnel et nécessaire à l’échange, mais par des facultés ou des caractères intrinsèques que d’autres théories mettent à jour. II La monnaie, un acteur influent de premier plan La monnaie détient un rôle actif dans l’économie KEYNES Afin de comprendre ce postulat, suivons le raisonnement de KEYNES. Dans sa Théorie Générale de 1936, KEYNES démontre que la monnaie joue un rôle essentiel dans l’économie. L’économie capitaliste est caractérisée par la recherche de profits, possible grâce à l’investissement qui lui-même détermine les innovations, créations d’emplois, de biens et de services. [...]


[...] Nous allons donc voir dans quelle mesure, selon les différentes définitions et visions de la monnaie, cette dernière joue un rôle primordial dans l’économie capitaliste. L’instrument technique et pratique qu’est la monnaie peut être vu comme jouant un rôle négligeable dans l’économie, mais à l’inverse, d’autres économistes considèrent la monnaie comme primordiale et lui accorde une influence importante sur le monde qui l’entoure. I. La monnaie, un instrument technique et pratique du quotidien, sans réel impact sur l’économie Les agrégats monétaires, une vision technique de la monnaie Les agrégats monétaires sont des définitions statistiques de la monnaie, divisée en 3 groupes qui s’emboîtent comme des poupées gigognes M1 : Monnaie fiduciaire (billets+monnaie divisionnaire (pièces) : monnaie à valeur intrinsèque très faible et dont l’acceptation repose sur la confiance, fides en latin) + dépôts à vue. [...]


[...] La théorie fonctionnaliste en ne déterminant la monnaie que par ses fonctions n’apporte pas la preuve de l’importance de son rôle au sein de l’économie capitaliste. C’est pourquoi d’autres théoriciens s’appliquent à démontrer son insignifiance. La monnaie est un voile (J.S.MILL) ou le faible impact de la monnaie sur l’économie Selon J.S.MILL, rien n’est moins important dans l’économie que la monnaie Pour les Néo-Classiques, la monnaie se résumerait donc à une masse, mesurée par des agrégats, qui n’influencerait que très marginalement l’activité. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Naissance, fonction et fondement de la monnaie

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Dissertation   |  26/02/2007   |  fr   |   .doc   |   6 pages

Le risque en économie

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Dissertation   |  10/04/2008   |  fr   |   .doc   |   9 pages

Plus vendu(s) en économie générale

Processus de création d'entreprise: bar à thème

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Étude de marché   |  09/06/2006   |  fr   |   .doc   |   40 pages

Comment la crise des subprimes est-elle née aux Etats-Unis et comment impacte-t-elle les marchés...

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Étude de cas   |  15/01/2008   |  fr   |   .doc   |   91 pages
Offert !

Les dates clés de l'histoire contemporaine française - de 1954 à 1989

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !