• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
Paris Dauphine

Informations sur le doc

Date de publication
19/09/2007
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
16 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

"Le nouveau capitalisme", D. Plihon

  1. NTIC et globalisation financière, les deux moteurs principaux de ces transformations
    1. La connaissance devient le facteur clé de la croissance
    2. La transformation profonde des entreprises
    3. Les NTIC accélèrent le processus de mondialisation
    4. La libéralisation des marchés financiers, un choix politique
    5. Les effets positifs constatés de la globalisation financière
    6. Les effets négatifs de la globalisation financière
    7. Interdépendance des NTIC et des marchés financiers
  2. Les mutations entraînées par l'émergence du capitalisme actionnarial
    1. Un nouveau partage des richesses
    2. Le marché des actions au coeur de ce nouveau capitalisme
    3. Nouveau visage des entreprises en France
    4. Perte d'autonomie des politiques économiques
  3. Les limites d'un modèle centré uniquement sur la finance
  4. Des solutions aux problèmes du capitalisme actionnarial
    1. L'hégémonie de la finance internationale rend les économies entières victimes des crises boursières
    2. Les inégalités grandissent dans le processus de production
    3. La domination de la logique marchande défait les liens sociaux

Nous entrons de nos jours dans une phase de transformations économiques, sociales et politiques, à l’échelle mondiale. En effet le processus de mondialisation (notamment financière), impulsé par une logique néolibérale prédominante (modèle anglo-saxon), entraîne des changements considérables pour les nations, pour les entreprises et pour les individus. Plusieurs théories tentent alors d’expliquer cette nouvelle ère dominée par les évolutions informatiques et électroniques. Certains y voient l’entrée dans un âge d’or ou « new age » où ces nouvelles technologies entraînent une croissance économique forte et durable. D’autres pensent que la « nouvelle économie » (l’économie fondée sur les nouvelles technologies) n’est qu’une illusion et contestent les crises boursières, les déséquilibres et les inégalités entraînées. Dans son ouvrage, D. Plihon nous montre qu’une émergence d’une nouvelle société et d’un nouveau capitalisme est bien réelle.
Quelles sont les caractéristiques et les limites de ce nouveau capitalisme appelé « capitalisme actionnarial »?
Dans une première partie nous analyserons les facteurs de ces transformations, puis les changements considérables constatés dans l’économie mondiale actuelle, les limites du modèle et enfin les différentes alternatives à celui-ci.
Car en effet ce modèle néolibéral ne doit pas être forcément considéré comme le seul chemin que peut emprunter le nouveau capitalisme. La mondialisation devrait se faire certes avec des progrès économiques, mais également avec une cohésion sociale et la protection de l’environnement.

[...] Mais les phases de crises qui ont suivi et notamment celles de 2000 (plus grave crise depuis 1930) remettent en question cet idéalisme du capitalisme actionnarial. Nous avons vu que l'évolution du capitalisme suit des cycles liés aux innovations technologiques. Certes les NTIC représentent une gigantesque innovation technologique mais pour qu'elle influe sur l'économie il leur faut du temps comme le montre le paradoxe de la productivité. En fait, ce sont les facteurs socioculturels qui imposent le rythme des mutations actuelles car mutations économiques ne peuvent se faire sans mutations sociales. [...]


[...] Le nouveau capitalisme est vulnérable vu l’importance de la finance dans ses rouages. Certaines réformes ont été effectuées aux Etats-Unis (demande de sincérité des comptes, régulation des audits et réglementation de la comptabilité) et en France (création d’un autorité des marchés financiers, séparation des fonction d’audit et de conseil) mais ces contrôles restent très largement insuffisants. Il faut également prendre en comptes les répercussions sociales alarmantes que le nouveau capitalisme peut engendrer : - L’avènement de société en réseaux devient une entrave à la solidarité. [...]


[...] La globalisation financière est le deuxième facteur de l’évolution du capitalisme. Celle-ci représente une extension de la mondialisation (en tant qu’ouverture des frontières aux échanges, mobilité des facteurs de production et interpénétration des économies nationales) aux différents marchés financiers. - La libéralisation des marchés financiers, un choix politique Au début des années 1980, on observe un retour en force de la doctrine libérale dû aux crises des années 1970 et à l’instabilité du système économique monétaire mondial (fin du système de Bretton Woods). [...]


[...] Si l’Europe n’a pas atteint le niveau des Etats-Unis ce n’est pas seulement pas sa lenteur à l’adaptation aux NTIC mais surtout à cause des politiques de rigueur imposées par les autorités européennes lors de l’Union Monétaire. Le capitalisme français connaît actuellement un bouleversement sans précédent (comme pour beaucoup d’autres pays industrialisés). A partir des années 1970 on observe un essoufflement du fordisme avec un ralentissement de la croissance et une montée de l’inflation. On observe une baisse de la productivité et une forte déstabilisation monétaire internationale (passage à un régime de change flexible). [...]


[...] De ce fait le modèle américain n'est pas forcément enviable d'un point de vue social de la population vit en dessous du seuil de pauvreté des américains sont non couverts pour la maladie . Mais l'expérience historique nous a montré que les modèles avaient un caractère éphémère. Le capitalisme actionnarial s'implantera avec des différences dans chaque pays selon leur histoire, leur trajectoire d'évolutions économiques et sociales et de leurs institutions. Cette marge de manoeuvre est encore possible et selon D. Plihon c'est une occasion à ne pas rater notamment pour l'Union Européenne, capable de se poser comme contre pouvoir à l'hégémonie américaine. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Dominique Plihon, le nouveau Capitalisme

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Fiche de lecture   |  07/03/2002   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Les spécificités et les dysfonctionnements du capitalisme financier et les méthodes de régulation...

 Économie & marchés   |  Économie internationale   |  Dissertation   |  15/02/2010   |  fr   |   .doc   |   3 pages

Plus vendu(s) en économie générale

Processus de création d'entreprise: bar à thème

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Étude de marché   |  09/06/2006   |  fr   |   .doc   |   40 pages

Comment la crise des subprimes est-elle née aux Etats-Unis et comment impacte-t-elle les marchés...

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Étude de cas   |  15/01/2008   |  fr   |   .doc   |   91 pages
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !