DONNEZ VOTRE AVIS ! PARTICIPEZ AU SONDAGE OBOULO !

X
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Bibliothèque Electronique: Site internet de publication...
Niveau
Avancé

Informations sur le doc

Date de publication
10/10/2001
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
36 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Les instruments de la politique monétaire

  1. Certains instruments de la politique monétaire sont tombés en désuétude
    1. Le refinancement direct auprès de la banque centrale via le taux de réescompte
    2. L'encadrement du crédit par voie réglementaire
    3. L'orientation sélective des investissements
  2. Des instruments plus efficaces et mieux adaptés à la globalisation financière et à l'évolution des objectifs de la politique monétaire
    1. L'intervention de la banque centrale sur le marché monétaire constitue aujourd'hui le principal instrument de la politique monétaire
    2. Le taux de réserves obligatoires : un instrument d'appoint
    3. Les instruments de la politique de change

Les différents instruments de la politique monétaire permettent de remplir les objectifs intermédiaires (croissance de la masse monétaire, niveau des taux d'intérêt, stabilité du change), eux-mêmes moyens d'atteindre les objectifs finaux de la politique monétaire que sont la stabilité des prix, le plein-emploi, la croissance économique et l'équilibre de la balance commerciale

[...] Ce n'est que par la suite (1967 en France) que la variation du niveau des réserves a été utilisée pour la politique monétaire proprement dite. L'objectif de cet instrument est de créer un besoin en monnaie banque centrale dont la variation (par l'assiette ou le coefficient) affecte, via le multiplicateur de crédits, les conditions d'exploitation des banques et donc la création monétaire. L'effet se fait d'abord ressentir sur la liquidité des banques (effet quantité), puis sur leur rentabilité (effet prix). [...]


[...] Le taux plafond des prises en pension de 5 à 10 jours. Ce mécanisme, abandonné en 1984 en France, a été réactivé depuis. La banque centrale fixe quotidiennement un taux en fonction duquel les banques choisissent elles-mêmes le montant qu'elles souhaitent refinancer par des prises en pensions qu'elles devront rembourser 5 à 10 jours après. Si le taux au jour le jour devient supérieur au taux plafond, les banques auront intérêt à replacer les liquidités obtenues par le taux plafond au taux du marché qui lui est supérieur, ce qui aura pour effet de ramener le taux au jour le jour dans le chenal. [...]


[...] Si ces instruments s'avèrent impuissants à maintenir un certain taux de change, il faut en général se résigner soit à modifier la parité officielle de la monnaie (dévaluation ou réévaluation), soit à laisser le taux de change fluctuer librement (passage en taux de changes flottants). Bibliographie Philippe JAFFRE, Monnaie et politique monétaire, Economica André CHAINEAU, Mécanismes et politique monétaire, P.U.F Jacques GENEREUX, Introduction à la politique économique, Points-Seuil Emmanuel COMBE, Précis d'économie, P.U.F Cahiers français, N°284, Les politiques économiques. Cahiers français, N°267, Monnaie et politique monétaire. [...]


[...] En France, l'encadrement du crédit fut, de décembre 1972 à décembre 1986, le principal instrument de contrôle monétaire. Deux raisons justifiaient alors son utilisation : A l'époque, le financement de l'économie s'effectuait pour l'essentiel par le crédit bancaire du financement des sociétés non-financières était réalisé par elles). Parallèlement, le contrôle des changes renforçait le contrôle des crédits car les entreprises françaises ne pouvaient se procurer aisément des prêts en francs à l'étranger. Un contrôle du crédit par les taux aurait été trop difficile en raison du manque total de crédibilité d'une forte hausse des taux d'intérêt : le système bancaire français était trop hétérogène pour pouvoir supporter une telle hausse. [...]


[...] Ces instruments demeurent d'ailleurs à disposition des autorités monétaires qui peuvent toujours y recourir si le besoin s'en fait ressentir. Mais les principaux instruments de la politique monétaire d'aujourd'hui sont en réalité peu nombreux. La récente mise en place de l'Euro et les débuts de la Banque Centrale Européenne ne modifient pas fondamentalement les instruments de la politique monétaire désormais européenne, car l'objectif final demeure identique : la maîtrise de l'inflation. Les instruments utilisés par la B.C.E. sont donc ceux exposés en seconde partie. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Les liens entre la politique monétaire et l'emploi

 Économie & marchés   |  Emploi & chômage   |  Dissertation   |  01/01/2000   |  fr   |   .doc   |   7 pages

BCE, Fed, quelles divergences dans la politique monétaire ?

 Économie & marchés   |  Politique économique   |  Mémoire   |  28/04/2004   |  fr   |   .doc   |   76 pages

Plus vendu(s) en politique économique

Pourquoi l'Union bancaire européenne ?

 Économie & marchés   |  Politique économique   |  Mémoire   |  27/05/2013   |  fr   |   .pdf   |   13 pages

Les politiques keynésiennes sont-elles dépassées ?

 Économie & marchés   |  Politique économique   |  Dissertation   |  04/10/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages
Offert !

Le business model d'une start up : AirBnB

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !