DONNEZ VOTRE AVIS ! PARTICIPEZ AU SONDAGE OBOULO !

X
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant-chercheur
Niveau
Expert
Etude suivie
management...
Ecole, université
IAE-Grenoble

Informations sur le doc

Date de publication
30/05/2007
Langue
français
Format
Word
Type
mémoire
Nombre de pages
23 pages
Niveau
expert
Téléchargé
45 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La théorie des coûts de transaction

  1. Chronologie de développement de la Théorie des Coûts de Transaction (TCT)
    1. La naissance de la Théorie des Coûts de Transaction
    2. Le développement de la Théorie des coûts de transaction
    3. Définitions et concepts de base de la Théorie des Coûts de Transaction
  2. Les fondements de base de l'Economie des Coûts de Transaction
    1. Les modes de gouvernance
    2. Les transactions
  3. Analyse De l'Economie Des Coûts De Transaction
    1. Postulats comportementaux
    2. Les autres déterminants du contrat chez Willliamson
  4. L'économie des coûts de transaction et son apport à la finance de l'entreprise
    1. La spécificité des actifs et le choix d'une modalité de financement
    2. Spécificité des actifs et financement par crédit-bail
  5. La synthèse des critiques avancés à l'Economie des Coûts de Transaction
    1. Coase ou Williamson
    2. L'ECT et la rationalité limitée
    3. L'ECT et l'incertitude
    4. L'ECT et l'innovation
    5. Marché et firmes

Initiée par Ronald H. Coase [1937] et développée par Oliver E. Williamson [1975, 1979, 1985], cette approche économique a pour thème l’organisation des échanges économiques. Elle considère les entreprises comme une forme alternative d’organisation des transactions. Les agents recourent aux entreprises lorsqu’ils décident de ne pas s'adresser directement au marché. Le critère d’arbitrage entre le recours au marché et l’internalisation est le coût de transaction. Williamson considère les alliances comme une forme « hybride » d’allocation des ressources, alternative au marché et à l’entreprise, soit comme une « forme intermédiaire d’organisation ». Cette approche considère la coopération comme une alternative au marché dans le cas d’imperfection du marché, telle que l’existence d’incertitudes qui rendent ce dernier inefficace. Ces incertitudes proviennent de la rationalité limitée et du comportement opportuniste des individus et des entreprises. Si ces deux comportements coexistent avec les actifs spécifiques, les coûts de transaction seront très élevés, ce qui amène l’entreprise à internaliser la transaction [Williamson, 1975, 1979, 1985], soit par création d’un nouveau département ou d’une entité nouvelle, mais dépendante, soit par acquisition ou fusion.

[...] Les développements des années 1970 vont faire émerger de nouveaux courants de pensée étudiant la nature de la firme. La Nouvelle Économie Institutionnelle traditionnellement décomposée en deux tendances propose une nouvelle lecture économique de la firme, du marché et des organisations. Nous avons d’un côté la branche environnement institutionnel (les acteurs), North, et de l’autre la branche arrangement institutionnel (les contrats), Coase et Williamson. La théorie des coûts de transaction est une des approches de cette dernière branche et elle fait l’objet de notre exposé. I. [...]


[...] La théorie des coûts de transaction Introduction générale Initiée par Ronald H. Coase [1937] et développée par Oliver E. Williamson [ 1985], cette approche économique a pour thème l’organisation des échanges économiques. Elle considère les entreprises comme une forme alternative d’organisation des transactions. Les agents recourent aux entreprises lorsqu’ils décident de ne pas s'adresser directement au marché. Le critère d’arbitrage entre le recours au marché et l’internalisation est le coût de transaction. Williamson considère les alliances comme une forme hybride d’allocation des ressources, alternative au marché et à l’entreprise, soit comme une forme intermédiaire d’organisation Cette approche considère la coopération comme une alternative au marché dans le cas d’imperfection du marché, telle que l’existence d’incertitudes qui rendent ce dernier inefficace. [...]


[...] Pourquoi la firme supplante-t-elle le marché en organisant des transactions qui pourraient être confiées au mécanisme des prix sans coût et avec une garantie d’optimalité ? (R. Coase) C. Les coûts de transaction à l’origine de la firme R. Coase (1937) cherche à expliquer l’existence de cette institution particulière qu’il appelle firme et qu’il définit comme un système de rapports qui apparaît lorsque la direction des ressources dépend d’un entrepreneur. Selon l’auteur, l’utilisation du mécanisme des prix suscite des coûts qui peuvent être évités en internalisant des activités externes à l’entreprise. Sa construction théorique prend appui sur un nouveau concept, le coût de transaction. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Les coûts de transaction

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Dissertation   |  08/03/2007   |  fr   |   .doc   |   16 pages

Les coûts de transaction

 Économie & marchés   |  Économie générale   |  Fiche   |  11/01/2003   |  fr   |   .doc   |   5 pages

Plus vendu(s) en théories économiques

Histoire de la pensée économique

 Économie & marchés   |  Théories économiques   |  Cours   |  25/01/2007   |  fr   |   .doc   |   89 pages

Keynes est-il toujours d'actualité ?

 Économie & marchés   |  Théories économiques   |  Dissertation   |  02/05/2007   |  fr   |   .doc   |   6 pages
Offert !

Le business model d'une start up : AirBnB

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !