• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Consultant
Niveau
Expert
Etude suivie
sciences de...
Ecole, université
Aix Marseille

Informations sur le doc

Date de publication
01/05/2008
Langue
français
Format
pdf
Type
cours
Nombre de pages
72 pages
Niveau
expert
Téléchargé
116 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
1 réaction
4
réagissez !

Cours de Management complet

  1. Communication
    1. Schéma de base de la communication inter-individuelle
    2. Les facteurs influents dans la communication
    3. La synchronisation
    4. Les registres de la communication
    5. L'écoute
  2. Management
    1. Les styles de management
    2. La pratique du management situationnel : une échelle à quatre niveaux pour évaluer l'autonomie des collaborateurs
  3. Motivation
    1. Les sources de la motivation humaine
    2. Les moyens de la motivation dans l'entreprise
  4. La gestion des compétences
    1. La compétence individuelle
    2. La compétence collective
    3. La gestion des compétences

C'est l'histoire de quatre individus: Chacun, Quelqu'un, Quiconque et Personne... Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s'en occuper. Chacun était assuré que Quelqu'un allait le faire. Quiconque aurait pu s'en occuper, mais Personne ne l'a fait. Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun. Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s'était rendu compte que Chacun ne le ferait pas. À la fin, Chacun blâmait Quelqu'un du fait que Personne n'avait fait ce que Quiconque aurait dû faire. Quelques définitions : • L'émetteur désigne la source de l'émission (une machine, un animal, un individu, un groupe), • Le récepteur désigne le destinataire qui reçoit le message, • Le message est le contenu de la communication, il correspond à l'ensemble des signes perceptibles qui vont stimuler le récepteur et lui apporter de l'information. • Le canal permet la transmission de l'information de l'émetteur au récepteur, c'est la voie de circulation des messages. On peut le définir par les moyens physiques qui stimulent la réception (moyens sonores, visuels, etc..) dans un processus de communication. • Le code : le codage correspondant à la transformation d'une information en signes assemblés selon un système de règles. Ex. la langue française. Le décodage par le récepteur n'est possible que si ses répertoires de codes sont identiques à ceux de l'émetteur et si les règles de décodage sont semblables. • Les bruits : la notion de bruit recouvre tous les phénomènes parasites qui vont dénaturer le message et rendre sa compréhension difficile, depuis le moment de l'émission (codage) jusqu'au moment de la réception (décodage). • Le référent se rapporte à tous les éléments de la situation et du contexte qui ont amené l'émetteur à formuler son message. • L'information : c'est à la fois une opération (action d'informer) et un contenu (ce qui informe) aboutissant à la réduction d'un désordre. • La communication : c'est l'ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels s'effectue l'opération de mise en relation de une ou plusieurs personnes, l'émetteur, avec une ou plusieurs personnes, le récepteur, en vue d'atteindre certains objectifs.

[...] Cours de management Pierre Hégédus Page 58 de 72 Définition de G. LE BOTERF : La compétence constitue . Un savoir mobiliser : il ne suffit pas d’avoir des connaissances ou des capacités pour être compétent. Il faut savoir les mettre en œuvre quand il le faut et dans les circonstances appropriées. Un savoir combiner : le professionnel doit savoir sélectionner les éléments nécessaires dans le répertoire des ressources, les organiser et les employer pour réaliser une activité professionnelle. Un savoir transférer : toute compétence est transférable ou adaptable. [...]


[...] Il en existe deux grands types : la reformulation reflet. Elle consiste à paraphraser ou refléter la communication que vient de faire le sujet. On profite qu’il soit à la fin d’une période pour reprendre l’idée ou les idées qu’il a exprimées. On peut le faire : en écho (ex. en reprenant les derniers termes de phrase) mais il faut éviter que cela ne devienne systématique, en reflet, c’est à dire en utilisant d’autres termes considérés comme équivalents et en commençant ses phrases par ainsi, selon vous, vous voulez dire que, en d’autres termes, à votre avis, donc . [...]


[...] CE QUE DIT LE MANAGER + NOUS des actes des valeurs Décision Objectifs Priorités Choix Explication Réussite Ambition Répondre Légitime Faire Crédible Important COMPORTEMENTS Très organisationnels Très relationnels EFFICACE SI MOTS-CLEFS EXPLICATION PERSUATION CONVICTION EXEMPLARITE Page 30 de 72 M3 style : PARTICIPATIF rôle : ASSOCIER Le manager partage les décisions Secteur Nord Est . ECOUTE / Le manager : Conseille ses collaborateurs Analyse des situations Aide à résoudre des problèmes Prend en compte les idées, suggestions et propositions des personnes et des groupes . NEGOCIATION / Le Manager : Aménage des solutions, parfois complexes, qui prennent en compte les intérêts mutuels des collaborateurs et de l’entreprise. Dose l’acceptable et l’inacceptable . [...]


[...] Correspond à une responsabilité partagée . Bon calibrage de la délégation . Permet d’accroître l’expérience du collaborateur. CE QUE FAIT LE MANAGER EFFICACE SI MOTS-CLEFS RESPONSABILITE INITIATIVE RISQUE EVALUATION Le manager observe, analyse les comportements et les résultats, évalue les performances à l’aide d’un système d’information directe et indirecte. Page 32 de 72 Les critères de choix du style ou comment évaluer l’autonomie des collaborateurs. L’autonomie, en situation professionnelle, c’est la capacité et la volonté d’un acteur donné de : réaliser un travail, atteindre un objectif, mener à bien une mission ou un projet. [...]


[...] Synchroniser, questionner, reformuler, clarifier l’information autant d’éléments intéressants à mettre en place dans notre vie pour une amélioration réelle de nos échanges interpersonnels LES REGISTRES DE LA COMMUNICATION LE FAIT est observable par l’interlocuteur, est mesurable, est incontestable parce que contrôlable, LE SENTIMENT est personnel, est un indicateur d’état de l’interlocuteur, n’est pas niable par l’interlocuteur, L’OPINION est réfutable, est niable mais fréquente sur tous sujets. LE PROGRES DES ECHANGES est possible sur la base des faits et sentiments, est difficile sur la base des opinions. Page 11 de 72 SUR QUOI PORTERONT LES QUESTIONS ET REFORMULATIONS DE L’ECOUTANT ? sur des faits ? sur des opinions ? sur des sentiments ? sur des intentions d’actions ? j’ai mal aux dents. Sans doute une carie. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Management : Concevoir son tableau de bord, outil de pilotage du service

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Guide pratique   |  29/04/2008   |  fr   |   .pdf   |   60 pages

Le management stratégique - Le rôle du manager, le marché, les objectifs, les outils

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Cours   |  15/07/2008   |  fr   |   .ppt   |   119 pages

Plus vendu(s) en management organisation

Méthodologie de gestion de projet : les étapes pour mener à bien un projet

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Guide pratique   |  28/11/2008   |  fr   |   .doc   |   68 pages

Business plan LaveLounge

 Entreprises & gestion   |  Management & organisation   |  Étude de cas   |  11/09/2009   |  fr   |   .pdf   |   230 pages
Offert !

Les marques de sport à la conquête de la mode

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !