• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiante
Niveau
Grand public
Ecole, université
lycée,...

Informations sur le doc

Date de publication
19/09/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
9 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Vous vous interrogerez sur les fondements d’une autorité juste

  1. Qu'est-ce que l'autorité ?
  2. A quoi sert-elle dans le vaste domaine de l'éducation ?
  3. Comment en faire usage de manière juste, équitable, la rendre légitime afin d'assurer l'intégration morale de l'enfant ?

L’autorité est un thème récurrent dans l’éducation d’un enfant. Enseignants et parents se trouvent tour à tour confronter accusés de manquer d’autorité ou d’en abuser. A tel point que le gouvernement menace de sévir contre ceux qui n’en font pas correctement preuve. Mais les écueils contre lesquels se heurtent quant à l’éducation de leur enfant sont souvent dus à une incompréhension de l’autorité, qui est soit contestée soit confondue avec le pouvoir ou l’autoritarisme.
Qu’est-ce que l’autorité ? A quoi sert-elle dans le vaste domaine de l’éducation ? Comment en faire usage de manière juste, équitable, la rendre légitime afin d’assurer l’intégration morale de l’enfant.

[...] En effet, de faire tout ce qui lui plaît lorsqu’il est petit, il lui sera difficile quand il sera grand de respecter les règles. Il aura les plus grandes peines à vivre en société, ne fût-ce qu’à l’école pour commencer. D’autre part, les parents qui exercent constamment leur autorité sur leur enfant ne tiennent pas compte du cadre défini dans lequel l’enfant doit pouvoir évoluer. En adoptant cette conduite, il n’exercent pas une autorité saine, mais une sorte de pouvoir. L’enfant admet les exigences si elles sont justes. [...]


[...] En effet, ce qui était un pouvoir sur la personne et les biens de l’enfant est devenu un devoir mis à leur charge. Les rapports familiaux ne se résument plus à des termes de puissance ou de pouvoir souverain sur l’enfant. Ils font place à une autorité complexe de droits et de devoirs (François Terré, Droit Civil) . En d’autres termes, les parents n’exercent plus une domination. Désormais, l’autorité paternelle est transformée en une fonction faite de droits, de devoirs et de responsabilités destinés à satisfaire non l’intérêt personnel de son titulaire, mais celui de son destinataire. [...]


[...] Privé d’autorité, qui devient-il ? N’ayant jamais rencontré d’opposition, il a de la peine à s’affirmer, son caractère manque fermeté ; n’ayant jamais appris à surmonter une difficulté, il fuit la moindre contrainte lorsqu’elle se présente ; n’ayant jamais pu compter sur les autres, il devient incapable de compter sur lui-même. Et ainsi, il grandit dans l’insécurité et l’anxiété. Voilà ce qu’il faut se rappeler le jour où l’on s’aperçoit qu’il est difficile d’exercer son autorité sur un enfant. Difficile, mais nécessaire. [...]


[...] On peut affirmer que l’amour est en quelque sorte le support de l’autorité. Un enfant qui n’est pas aimé ne verra dans l’autorité que des contraintes insensées qui aboutiront à une profonde tristesse Ainsi, Jacques Vingtras, personnage et narrateur de L’enfant de Julle Valles déclare J’aurais eu une mère aimante et : -Pourquoi ne pourrais-je pas en manger ? Demandais-je en pleurant. -Parce que tu les aimes, répondait cette femme pleine de bon sens qui ne voulait pas que son fils eût de passions Notons que la façon de qualifier sa mère cette femme pleine de bon sens» est une formulation ironique qui met en lumière toute l’amertume que porte en lui le narrateur. [...]


[...] Certains parents confondent en effet autorité et sévérité. L’autorité ne se distribue pas à coups de gifles, ni d’éclats de voix. Elle est d’autant mieux acceptée par l’enfant qu’elle ne s’accompagnent pas de ces signes inquiétants. Ainsi, Jacques Vingtras déclare : Je ne me rappelle pas une caresse du temps où j’étais tout petit ; je n’ai pas été dorloté, tapoté, baisoté ; j’ai été beaucoup fouetté. De même dans Roméo et Juliette (Shakespeare), lorsque Capulet dit Mes doigts me démangent il ne fait qu’augmenter la tension de la scène et l’angoisse de sa fille. [...]


[...] Pour cela, il faut que l’autorité repose sur des fondements pertinents. On pourrait la définir comme l’attitude d’un parent vis-à-vis de son enfant. Elle consiste à lu imposer clairement des limites dès ses toutes premières années. Elle nécessite de savoir refuser une demande de l’enfant lorsque celle-ci dépasse le cadre pré-défini par les parents. Une autorité bien exercée suppose que le couple parental soit très clair sur les limites qu’il souhaite poser à l’enfant et les raisons pour lesquelles il fait ce choix. [...]


[...] Cependant, l’autorité demande aussi de la souplesse. En effet, les limites posées doivent pouvoir être remises en question en fonction du cadre de vie et de l’évolution de l’enfant. Une limite posée un jour peut changer, seulement, le parent doit expliquer pourquoi une telle modification s’opère : le dialogue doit permettre de bien respecter les besoins des uns et des autres. C’est pourquoi dans Roméo et Juliette (acte scène de Shakespeare Juliette déclare à son père : vous en supplie à genoux, ayez la patience de m’écouter ! [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Les autorités de police administrative

 Droit public & international   |  Administratif   |  Dissertation   |  11/12/2006   |  fr   |   .doc   |   8 pages

La notion d'autorité administrative indépendante (2008)

 Droit public & international   |  Administratif   |  Dissertation   |  20/01/2008   |  fr   |   .doc   |   14 pages

Plus vendu(s) en philosophie

Cours de culture générale pour les étudiants préparant les concours des grandes écoles ou les...

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Cours   |  15/05/2013   |  fr   |   .doc   |   170 pages

La diversité des opinions rend-elle vaine la recherche de la vérité ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Dissertation   |  24/07/2009   |  fr   |   .doc   |   3 pages
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !