• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
management...
Ecole, université
EM LYON

Informations sur le doc

Date de publication
13/06/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
26 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Peut-on apprendre à aimer une oeuvre d'art?

  1. Aimer une 'uvre d'art relève du sentiment
  2. L'art semble répondre à des règles
  3. L'art est bien au-delà de la simple technique

L’œuvre d’art, cette création de l’homme qui tout en étant inutile, lui est nécessaire, permet de créer le beau. Or, loin d’être « une », elle est au contraire variée prenant ainsi diverses formes. Alors nous pouvons nous demander si l’homme a la possibilité d’apprendre à aimer une œuvre d’art. Cette interrogation contient une expression apparemment paradoxale « apprendre à aimer qui révèle bien l’intérêt du problème soulevé. Effectivement, peut-on apprendre à aimer une œuvre d’art ? La question est importante car sa réponse éclaire sur la relation de l’homme à l’art, mais aussi dans une certaine mesure sur les caractéristiques de l’œuvre d’art. Afin de mener à bien notre investigation, nous montrerons dans un premier temps qu’aimer une œuvre d’art relève du sentiment. Puis, nous verrons que l’art semble répondre à des règles avant de constater finalement que l’art est bien au-delà de la simple technique.

[...] En effet, rares sont les personnes pouvant se vanter d’aimer n’importe quelle œuvre d’art. Les courants artistiques sont si nombreux et parfois si différents qu’il leur est difficile de toucher de la même manière tous les individus. Et comme nous l’avons dit précédemment, le sentiment étant subjectif, nous ne pouvons pas apprendre à aimer une œuvre d’art. Soit nous l’aimons, soit nous ne l’aimons pas mais un apprentissage n’est pas envisageable dans le domaine de la sensibilité. Ainsi, nombreux sont les amoureux de l’art classique qui n’aiment absolument pas l’art contemporain, ou inversement. [...]


[...] L’art rend visible certaines choses qui sont dans la vie du créateur comme ses représentations, ses visions, ses sentiments, mais là encore il s’agit de les percevoir et d’être en accord avec elles pour aimer. Sans cela, elles restent définitivement invisibles. Il semble donc que nous ne puissions finalement pas apprendre à aimer une œuvre d’art. La perception de la beauté d’une œuvre d’art requiert comme nous l’avons dit une qualité d’interprétation. Cela s’avère d’autant plus vrai lorsque l’artiste confère à son œuvre un sens philosophique, comme notamment le surréaliste René Magritte. [...]


[...] Là encore, l’œuvre d’art relève de la technique et le mot art qui vient du latin techné désignant la technique prend tout son sens. Mais prenons aussi l’exemple de l’art académique qui obéit à des règle esthétiques très rigides, comme le respect des lois de la perspective et la répartition de la lumière enseignées par l’École des Beaux-arts. Le tableau d’Alexandre Cabanel La Naissance de Vénus en témoigne parfaitement. Tout cela revient donc à notre définition objective du beau qui permet de dire que l’on peut apprendre à aimer une œuvre d’art (le beau étant fondé sur des critères objectifs comme la perspective). [...]


[...] Il s’agit d’une notion purement subjective qui confirme bien ce que l’on pensait : il est impossible d’apprendre à aimer une œuvre d’art. Hume, dans Le modèle du goût affirme d’ailleurs la beauté n’est pas une qualité inhérente aux choses, elle n’est que dans l’âme que les contemple, et chaque âme voit une beauté différente Cette thèse consiste à dire que le beau ne relève pas de l’objectif mais se ramène au plaisir que procure la simple perception de la chose. [...]


[...] Dans ces conditions, nous pouvons affirmer qu’apprendre à aimer une œuvre d’art est possible. D’autre part, l’art lui-même semble avoir recours à des procédés et des règles définis. Ainsi, il se fonde sur une certaine maîtrise technique et la création d’une œuvre d’art nécessite un savoir-faire non négligeable. Mais alors si le créateur apprend les règles d’une œuvre réussie, le spectateur doit pouvoir apprendre à aimer une œuvre d’art s’il apprend ces règles de réussite. Il existe des écoles d’art dans lesquelles sont proposées des formations à la création. [...]


[...] Il nous dit aussi le beau est ce qui plaît sans concept Cette définition du beau suggère clairement une compréhension et une admiration immédiate de l’œuvre d’art qui exige une spontanéité de la sensibilité. Or, nous l’avons vu et nous le répétons, la sensibilité est une notion particulièrement subjective. Il en résulte donc que nous sommes dans l’impossibilité d’apprendre à aimer une œuvre d’art. Pourtant, il semble que l’art obéit à des règles précises. Ceci pourrait remettre en question notre affirmation initiale. En effet, envisageons une nouvelle définition du beau qui est possible et qui remet en cause cette impossibilité d’apprendre à aimer une œuvre d’art. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Emile Zola : L'oeuvre comme vision du monde des artistes à la fin du XIX siècle

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Mémoire   |  10/05/2007   |  fr   |   .doc   |   120 pages

Qu'est ce qu'une oeuvre d'art?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Dissertation   |  20/06/2007   |  fr   |   .rtf   |   4 pages

Plus vendu(s) en philosophie

Cours de culture générale pour les étudiants préparant les concours des grandes écoles ou les...

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Cours   |  15/05/2013   |  fr   |   .doc   |   170 pages

Le travail permet-il le bonheur ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Dissertation   |  08/11/2008   |  fr   |   .doc   |   6 pages
Offert !

Analyse marketing de l'entreprise Sanofi-Aventis, un des leaders mondiaux de l'industrie pharmaceutique

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !