• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
paris 7...

Informations sur le doc

Date de publication
07/06/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
4 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Louis Aragon, "Les yeux d’Elsa", 1942 - "Cantique à Elsa"

  1. La femme et l'amour qui lui est porté
  2. Le motif du temps, omniprésent dans ce texte
  3. La dimension magique du poème

Louis Aragon, poète du XXe siècle, rend hommage à sa femme Elsa Triollet, source de son inspiration, dans le recueil "Les yeux d’Elsa". Écrit pendant la Seconde Guerre mondiale, le recueil est empreint d’un lyrisme fort, mais cache également un engagement résistant du poète. Le poème que nous étudierons et dont nous ferons le commentaire dans ce devoir s’intitule "Cantique à Elsa". C’est le poème qui vient clore le recueil et occupe ainsi une place privilégiée.

Le terme ‘cantique’ faisant référence à la musique, on imagine que ce poème est une sorte de chant destiné à la femme aimée, Elsa. Ainsi, nous nous interrogerons sur ce chant et la manière dont Aragon rend hommage à Elsa dans ce poème composé de sept quintils écrits en alexandrins et octosyllabes.

[...] On peut, puisqu’il qualifie son poème de ‘cantique ’, prendre ce sommeil comme l’image de la mort. Le poète souffrirait alors de la peur de voir Elsa mourir. Le premier vers s’inscrit d’ailleurs dans cette pensée. Aragon semble faire une auscultation pour vérifier que sa femme est bien en vie Je te touche et je vois ton corps et tu respires Il semble vérifier l’état vital d’Elsa tout en vérifiant sa présence. Il la touche pour s’en assurer et contrôle sa respiration. [...]


[...] En somme, il apparaît que le cantique à Elsa extrait des Yeux d’Elsa est un hymne à la louange de la femme du poète. C’est avant tout une sorte de communiqué d’un art de vivre à deux et une déclaration d’un amour qui se veut inconditionnel qui continue d’exister dans le temps malgré une peur douce-amère et des périls inventés Enfin, une question qui se pose face à cette figure de la femme et à l’amour des deux amants. Le poète fait le choix de rendre hommage à la femme qu’il aime en lui destinant ce poème. [...]


[...] Dans la première partie, on a pu soulever le problème que représente le temps pour le poète. Ce motif est central dans le poème et va de pair avec le thème de la femme aimée. L’inquiétude première du poète est l‘érosion du temps. En effet, celle-ci conduit fatalement à la mort. Et comme on l’a montré, la crainte du sujet poétique est de perdre sa femme. Le temps est donc un ennemi du poète. Ce qui est senti comme une amertume par le lecteur, c’est la fuite du temps. Cette idée fait partie intégrante du poème. [...]


[...] Ce dernier point nous amène à comprendre le rapport amoureux entre les deux amants. En outre, Aragon montre que l’absence de sa bien-aimée le temps de son sommeil lui est presque pénible. Cet élément permet d’entrevoir l’un des différents aspects de leur amour. Ici, on en observe la force en voyant que l’absence psychique d’Elsa est source d’un désarroi et d’une souffrance du poète. On imagine alors la souffrance endurée par celui-ci lorsqu’elle s’absente physiquement. C’est une réelle soumission à la femme aimée. [...]


[...] S’il a vécu son bonheur auprès de sa femme pendant tant d’années, cette treizième peut l’effrayer. Le nombre treize vient agir comme une malédiction, une mauvaise prédiction : cette année pourrait être la dernière. Si l’amour semble avoir traversé le temps et perduré, l’angoisse qu’il prenne fin est omniprésente dans l’esprit d’Aragon et se traduit bien dans ce nombre treize et tout ce qu’il connote. Cette réflexion sur le nombre treize nous plonge dans un univers qui appartient à l’hypothétique, à la croyance, au merveilleux. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Commentaire : « Ce que dit Elsa » extrait de Cantique à Elsa (1942) de Louis Aragon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  22/08/2008   |  fr   |   .doc   |   2 pages

Plus vendu(s) en littérature

"Moderato Cantabile", Marguerite Duras (1958) - chapitre I "La leçon de piano"

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  14/06/2010   |  fr   |   .doc   |   3 pages

"Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  15/04/2006   |  fr   |   .doc   |   8 pages
Offert !

Méthodologie juridique : cas pratique, dissertation, fiche et commentaire d'arrêt

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !