• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
biologie
Ecole, université
L'Escaut

Informations sur le doc

Date de publication
04/12/2008
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
8 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Montesquieu - "Lettres persanes", lettre XXIV

  1. Question : Quel est le genre ? Quel est l'intérêt d'un tel choix ?
  2. Première partie du commentaire : le regard du narrateur étranger sur la vie parisienne
    1. Les embarras de Paris
    2. La ségrégation sociale et la vanité des comportements
  3. Deuxième partie du commentaire : une critique de la monarchie absolue
    1. Les allusions ironiques
    2. Manipulation du roi et prescience de la Révolution

L’énoncé présenté ici est la lettre, qu’un dénommé « Rica », de passage à Paris, adresse à Ibben (non cité), son correspondant oriental. Les dates qui figurent à la fin du récit de Rica : « le 4 de la lune de Rebiab, 2, 1712 », et dans le paratexte : « Lettres persanes, 1721 », soulignent la présence d’un double système d’énonciation : la lettre rédigée en 1712 appartient au roman épistolaire que Montesquieu publia en 1721. Il s’agit d’une lettre fictive.
"Les Lettres persanes" est un recueil de lettres échangées entre deux personnes : Usbek et Rica, venus découvrir l’Europe, et leurs correspondants d’Ispahan ou de Smyrne. Dans la lettre XXIV, Rica adresse à son lointain ami Ibben les réflexions que lui inspire son premier contact avec la monarchie française telle qu’elle lui apparaît à la fin du règne de Louis XIV. Comment Montesquieu fait-il pour éviter la censure tout en critiquant ouvertement et ironiquement la monarchie absolue française ?

[...] Ce magicien s'appelle le pape : tantôt il lui fait croire que trois ne sont qu'un ; que le pain qu'on mange n'est pas du pain, ou que le vin qu'on boit n'est pas du vin, et mille autres choses de cette espèce De Paris, le 4 de la lune de Rebiab Question : quel est le genre ? quel est l’intérêt d’un tel choix ? (analysez la situation d’énonciation) Rédigez un commentaire littéraire à partir du parcours de lecture suivant : Le regard du narrateur étranger sur la vie parisienne Une critique de la monarchie absolue PLAN DETAILLE du commentaire : 1. Le regard du narrateur étranger sur la vie parisienne Les embarras de Paris La ségrégation sociale et la vanité des comportements 2. [...]


[...] Il s’agit d’une lettre fictive. Les premiers mots laissent entendre que Rica n’est pas seul : nous l.1, il est accompagné d’Usbek (non cité) et qu’ils voyagent. Par l’emploi du présent d’actualité et le jeu des indications spatio-temporelles, nous savons précisément où et quand fut écrite la lettre : de Paris tout à la fin, le 4 de la lune de Rebiab également à la fin du texte. Bien des éléments révèlent également les origines orientales de son énonciateur : certaines informations nous sont données par les formules d’ouverture et de clôture : noms aux consonances étrangères : Rica et Ibben ; indication de lieu : Smyrne le lieu où la lettre est destinée, c’est l’ancien nom de la ville turque d’Izmir. [...]


[...] Montesquieu - Lettres persanes, commentaire de la lettre XXIV Nous sommes à Paris depuis un mois, et nous avons toujours été dans un mouvement continuel. Il faut bien des affaires avant qu'on soit logé, qu'on ait trouvé les gens à qui on est adressé, et qu'on se soit pourvu des choses nécessaires, qui manquent toutes à la fois. Paris est aussi grand qu'Ispahan : les maisons y sont si hautes, qu'on jugerait qu'elles ne sont habitées que par des astrologues. [...]


[...] Le roi de France est le plus puissant prince de l'Europe. Il n'a point de mines d'or comme le roi d'Espagne son voisin ; mais il a plus de richesses que lui, parce qu'il les tire de la vanité de ses sujets, plus inépuisable que les mines. On lui a vu entreprendre ou soutenir de grandes guerres, n'ayant d'autres fonds que des titres d'honneur à vendre ; et, par un prodige de l'orgueil humain, ses troupes se trouvaient payées, ses places munies, et ses flottes équipées. [...]


[...] Toutes auront affecté les pauvres du royaume. Manipulation du roi et prescience de la Révolution Ensuite nous allons mettre en valeur la manipulation du roi et la prescience de la Révolution de l’auteur. Ces derniers sont d’ailleurs présentés par Montesquieu comme les principales victimes du machiavélisme royal. Plusieurs expressions témoignent des facultés de manipulation du monarque l.32 à l.38, que Rica présente comme un profiteur désireux de s’enrichir. En faisant allusion au toucher des écrouelles et aux pouvoirs thaumaturgiques du roi l.32, Montesquieu s’attaque aux fondements de la monarchie de droit divin. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Montesquieu, Lettres Persanes Lettre XXIV

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  15/05/2007   |  fr   |   .doc   |   5 pages

Commentaire de la lettre XXIV des Lettres Persanes de Montesquieu

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Dissertation   |  14/06/2007   |  fr   |   .doc   |   7 pages

Plus vendu(s) en littérature

"Moderato Cantabile", Marguerite Duras (1958) - chapitre I "La leçon de piano"

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  14/06/2010   |  fr   |   .doc   |   3 pages

"Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  15/04/2006   |  fr   |   .doc   |   8 pages
Offert !

Méthodologie juridique : cas pratique, dissertation, fiche et commentaire d'arrêt

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !