• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Avancé
Etude suivie
Autres
Ecole, université
Lycée...

Informations sur le doc

Date de publication
08/04/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
2 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
5 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Victor Hugo, "Ruy Blas", 1838 - Acte II, scène 2 : le monologue de la reine

  1. Les sentiments de la reine
  2. La progression de l'état d'esprit de la reine

L'extrait présenté est un long monologue du personnage de la reine dans "Ruy Blas" de Victor Hugo. La reine est partagée entre plusieurs sentiments l'accablant suite à l'amour que lui déclare un inconnu, qui s'est blessé pour elle, dans une lettre accompagnée d'un bouquet de fleurs.

[...] Cette particularité donne une dimension romantique en plus à la pièce. En effet elle s'exprime en alexandrins avec des rimes suivies en alternance féminines et masculines, mais qui sont entrecoupés par des états de somnolence (S'enfonçant dans sa rêverie) et (Retombant dans sa rêverie) »(v.25). Cela peut surprendre le spectateur si les didascalies sont respectées pas comédienne mais aussi sur le lecteur. De plus ce drame romantique est, comme dans tous les textes ou s'expriment des sentiments, parsemé d'une ponctuation relativement expressive et donc constituée de phrases interrogatives et exclamatives souvent très brèves et parfois nominales. [...]


[...] [ ] je ne veux plus la lire ! reine de douceur ! »(v.32,33,40,53) Ces procédés donnent au texte un rythme très rapide et le rendent encore plus vivant et dynamique. Le côté très émotionnel de ce monologue est ce qui lui donne son principal intérêt à être lu ou à être vu joué. Ces sentiments sont multiples comme nous venons de le voir et renforcés par de nombreux procédés d'écriture qui font forte impression sur le lecteur ou spectateur car ils lui permettent d'avoir accès à l'intime, aux secrets du cœur, chose difficile à exprimer au théâtre. [...]


[...] On constate aussi une métonymie puisque Hugo emploie le mot cœur pour désigner la Reine. On retrouve l'indécision et la contrainte aux vers 33 et 34 Hélas ! Mon destin flotte à deux vents opposés./ Que c'est faible une reine et que c'est peu de chose ! L'utilisation de la métaphore de ces sentiments en vents opposés montre bien qu'elle est sujette à des émotions très fortes qui s'affrontent. C'est finalement l'amour naissant pour l'inconnu et l'envie de relire la lettre qui vont reprendre le dessus Oui, je vais la relire/Une dernière fois! [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Ruy Blas, Victor Hugo, Le héros idéaliste victime de son milieu

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  24/04/2008   |  fr   |   .doc   |   5 pages

Victor Hugo, "Ruy Blas" (II, 2) : le monologue de la Reine

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  30/09/2009   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Plus vendu(s) en littérature

Les fonctions de la littérature

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  12/04/2010   |  fr   |   .doc   |   7 pages

La préface de Cromwell : « Le théâtre est un point d'optique, tout ce qui existe dans le monde,...

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Dissertation   |  22/03/2008   |  fr   |   .doc   |   5 pages
Offert !

Les dates clés de l'histoire contemporaine française - de 1954 à 1989

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !