• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
ULB

Informations sur le doc

Date de publication
20/07/2010
Date de mise à jour
14/07/2014
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
9 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

François Villon : le reflet d’une société en mutation ?

  1. Paris au milieu du XVe siècle
    1. Anglais, Armagnacs et Bourguignons
    2. Une ville cosmopolite
    3. Etudiants et marginalité
  2. Le contexte littéraire du XVe siècle
  3. Villon en particulier

La mise en perspective du contexte du XVe siècle, vu comme une période de transition, avec l’œuvre et la vie de Villon me semblait être le sujet le plus à même de rencontrer mes intérêts d’historien. Afin de traiter cette problématique, je me suis notamment basé sur les travaux de Jean Favier (sur la guerre de Cent Ans et précisément sur François Villon), de Bronislaw Geremek sur les marginaux parisiens, de Jean Dufournet au sujet de la génération de Louis XI ou encore sur l’ouvrage controversé de Johan Huyzinga intitulé l’automne du Moyen Âge.

Selon les témoignages lacunaires dont nous disposons, François de Montcorbier naît l’année où Jeanne d’Arc périt sur le bucher, on perd sa trace un peu plus de 30 ans plus tard en 1463. Cette période houleuse pour la cité parisienne est le théâtre de la lutte entre Armagnacs et Bourguignons, deux branches cadettes de la dynastie des Valois, se disputant le pouvoir suite à la folie de Charles VI. Cette lutte est elle-même insérée dans le conflit séculaire opposant les royaumes de France et d’Angleterre, la Guerre de Cent Ans.

[...] Paris c’est à la fois la centre économique, politique et intellectuel du royaume. Après les difficultés de la guerre et de la crise économique et sanitaire amorcée au XIVe siècle, la vie économique se relève tant bien que mal Etudiants et marginalité En cette période mouvementée, le monde des écoliers ne peut lui non plus être considéré comme homogène, autre facteur d’instabilité. Pauvres et riches, français et étrangers se côtoyent dans ce milieu disposant de privilèges particuliers, milieu dont la diversité sociale s’amenuise néanmoins au fil du temps. [...]


[...] Mais il faut bien garder à l’esprit que Villon est un des témoins privilégiés sur lequel les chercheurs cités plus haut ont bâti cet esprit du temps. En outre, faut-il voir dans cette attitude désabusée la réponse désespérée d’un témoin du XVe siècle face aux bouleversements d’une société ou davantage le venin d’un marginal, comme il en existe de tout temps, contre un monde qui l’a laissé sur le côté ? Autrement dit, cette attitude n’est-elle que le produit d’une époque ? La nuance me semble être de mise. [...]


[...] Ainsi, anciens fonctionnaires armagnacs, bourguignons, collaborateurs des uns ou des autres, reprennent tout doucement leur place dans l’administration du roi qui tente de rendre au pays sa stabilité Une ville cosmopolite En raison des épidémies et du poids fiscal important s’exerçant dans la capitale, la population indigène de Paris ne cesserait de diminuer si elle n’était alimentée par un flux migratoire aussi nombreux que nécessaire. Les nouveaux parisiens qui affluent en nombre représentent donc une part sans cesse croissante de la masse des citadins. La population parisienne est donc de plus en plus hétérogène. [...]


[...] Cette caractéristique se retrouvant d’ailleurs dans tous les domaines. Le revers de la médaille est que cette littérature est souvent perçue comme manquant d’inspiration par les observateurs d’aujourd’hui. Huizinga la voit comme un art à bout de souffle attendant une inspiration nouvelle. Mais, d’un point de vue critique, dans quelle mesure le découpage des périodes, qui reste arbitraire à bien des égards, n’oriente pas la lecture faite des poèmes du XVe siècle. Il s’agit de rester attentif à l’écueil intellectuel d’une périodisation abusive. [...]


[...] François Villon : le reflet d’une société en mutation ? Introduction La mise en perspective du contexte du XVe siècle, vu comme une période de transition, avec l’œuvre et la vie de Villon me semblait être le sujet le plus à même de rencontrer mes intérêts d’historien. Néanmoins, j’ai bien vite réalisé combien la question était complexe et épineuse. C’est pourquoi je n’ai pas la prétention de faire, en 20 minutes, le tour complet de cette problématique. Je tacherai cependant attirer votre regard sur certains aspects de cette question et sur les problèmes critiques que j’ai pu soulever. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

L'argumentation dans l'oeuvre de François Villon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Dissertation   |  12/01/2008   |  fr   |   .doc   |   10 pages

Plus vendu(s) en littérature

"Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  15/04/2006   |  fr   |   .doc   |   8 pages

Tableau sur : les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Dissertation   |  23/03/2008   |  fr   |   .doc   |   2 pages
Offert !

L'avenir de la grande distribution

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !