• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

sans
Niveau
Expert
Etude suivie
droit...
Ecole, université
IEP Lille

Informations sur le doc

Date de publication
14/10/2008
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
6 pages
Niveau
expert
Téléchargé
18 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

"Les Mouches" de Jean-Paul Sartre

  1. Présentation des Mouches
  2. Place de l''uvre dans son époque

Les Mouches est la première pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre – si l’on exclut Bariona, ou le Fils du tonnerre, drame d’inspiration religieuse écrite dans le camp de prisonniers en Allemagne – représentée pour la première fois en 1943.
C’est un « Drame en trois actes », ainsi qu’il est précisé au début de l’œuvre. Cette pièce reprend le mythe antique de la famille des Atrides, à laquelle Eschyle avait consacré une trilogie. Elle est plus précisément une adaptation de l’Orestie. Ainsi elle raconte le retour à Argos d’Oreste, le fils du roi Agamemnon et de la reine Clytemnestre, quinze ans après l’assassinat de ce dernier par Egisthe, devenu depuis le nouveau roi et l’amant de la reine. La sœur d’Oreste, Electre, est quant à elle devenue l’esclave du couple royal. Elle nourrit une haine tenace à leur égard, et attend le retour de son frère pour accomplir la vengeance. Oreste revient d’exil et tue ainsi Egisthe et Clytemnestre. Il est intéressant de noter que l’Electre de Jean Giraudoux, représentée pour la première fois en 1937, soit six ans avant Les Mouches, est également basée sur le mythe des Atrides.

[...] Son humanisme est exigeant puisque, si la liberté de l’homme réside en chacun d’entre nous, il n’existe pas de nature humaine et l’homme n’existe jamais une fois pour toutes. Comme le montre la réplique d’Oreste dans la scène 2 de l’Acte Je suis condamné à n’avoir d’autre loi que la mienne l’humanité n’est pas fondée sur des valeurs et chacun reste libre de nier ou d’inventer l’humain. [...]


[...] Il est intéressant de remarquer le message universaliste que délivre Sartre en pleine Seconde Guerre mondiale. En effet, si la liberté d’Oreste est individuelle, si son histoire, ses actes, ses attitudes lui appartiennent en propre, Sartre montre un comportement possible pour tout homme. Par conséquent, l’acte d’Oreste va plus loin que la vengeance d’un fils : il vise à instaurer un nouvel ordre, celui de l’homme. C’est donc une nouvelle conception de l’homme maître de ses choix, de sa vie, que nous offre ici Sartre. [...]


[...] Jupiter est au fond de la scène. Sa voix est devenue énorme microphone mais on le distingue à peine. C’est sur la base de ce dépouillement que l’acte prend toute sa force. En outre, c’est sur cette clarification de l’acte que se fonde le tragique. Néanmoins, le tragique sartrien est totalement inversé par rapport au tragique dans la tradition littéraire. En effet, Sartre donne une interprétation inédite au tragique : selon lui, la tragédie ne présente pas l’accomplissement d’un destin, mais au contraire la manifestation d’une liberté. [...]


[...] Enfin, Les Mouches est une pièce de théâtre dans laquelle on retrouve les principaux concepts de la philosophie de Sartre. On peut d’ailleurs remarquer que Les Mouches et L’Etre et le Néant, la majeure œuvre philosophique de Sartre, ont été conçus et publiés en même temps. Il est intéressant de noter que, d’une façon générale, le théâtre de Sartre consiste en une double mise à l’épreuve des notions philosophiques : d’abord au sein d’une situation fictive et concrète qui est, dans le cas des Mouches, la vengeance d’Oreste et la haine d’Electre, et ensuite au contact du public qui reçoit les idées de Sartre. [...]


[...] Les Mouches de Jean-Paul Sartre I. Présentation des Mouches Les Mouches est la première pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre si l’on exclut Bariona, ou le Fils du tonnerre, drame d’inspiration religieuse écrite dans le camp de prisonniers en Allemagne représentée pour la première fois en 1943. C’est un Drame en trois actes ainsi qu’il est précisé au début de l’œuvre. Cette pièce reprend le mythe antique de la famille des Atrides, à laquelle Eschyle avait consacré une trilogie. Elle est plus précisément une adaptation de l’Orestie. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Les Mouches, Jean-Paul Sartre

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  14/10/2009   |  fr   |   .doc   |   2 pages

Plus vendu(s) en littérature

"Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  15/04/2006   |  fr   |   .doc   |   8 pages

Fiche de lecture commentée de Cinna - Corneille

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  17/10/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages
Offert !

Rapport de stage BNP-Paribas (2005)

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !