• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Avancé
Etude suivie
management...
Ecole, université
Audencia...

Informations sur le doc

Date de publication
12/03/2007
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
3 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
33 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
1 réaction
4
réagissez !

Proust et les signes, de Gilles Deleuze

  1. Le cercle de la mondanité
  2. Le cercle de l'amour
  3. Le cercle de la qualité sensible
  4. Le rôle essentiel de l'apprentissage

« L’œuvre de Proust est fondée, non pas sur l’exposition de la mémoire, mais sur l’apprentissage des signes », explique Deleuze dans le chapitre introductif de ce livre.
Face à cette « cathédrale » qu’est la Recherche du Temps Perdu, il faut tenter d’analyser l’architecture, la structure et l’ensemble des infimes détails qui ornent ce monument et qui lui donnent un sens. Il ne suffit pas de se laisser emporter par les phrases magnifiquement justes de Proust qui parvient à toucher la nostalgie de chacun, mais il faut également comprendre les pensées, les idées de l’auteur.
Or, pour ce faire, il est nécessaire, selon Deleuze, d’analyser les signes qui se dégagent de l’œuvre. Les signes sont les différents paramètres et rapports de forces qui caractérisent un espace ou un domaine bien précis. Il y a par exemple les signes de la mondanité, les signes de l’amour etc. Il fait d’ailleurs remarquer que le mot « signe » est un des mots les plus fréquents de la Recherche.
Par la suite, l’interprétation de ces signes permettra de montrer les enjeux réels de ce chef-d’œuvre, qui sont notamment la recherche de la vérité et des essences, et de laisser de côté les thèmes trop visités de la mémoire et de la reconstitution du passé.
Cette étude permet donc de saisir toute la dimension philosophique de l’œuvre qui se trouve souvent dissimulée par le génie littéraire de Proust lors de la lecture et de démontrer également qu’une œuvre littéraire peut soulever des interrogations toutes aussi profondes et denses que des ouvrages de philosophie « pure ».

[...] C’est la raison pour laquelle, ils ne sont qu’une voie vers l’art et la vérité des essences. C’est là toute la portée philosophique de la Recherche. Généralement, nous dit Deleuze, la philosophie présuppose que l’esprit cherche naturellement le vrai. Or, Proust montre que la recherche de la vérité ne peut être le fruit de la volonté puisque la vérité ne se communique pas, elle s’interprète. Ce sont les signes qui nous forcent à penser et a fortiori les signes de l’art qui presse l’esprit à réfléchir. [...]


[...] Mais ici naît une problématique chère à Proust, notamment développée dans La Prisonnière, qui est celle de la jalousie. En effet, chercher à déchiffrer les signes d’un être aimé revient à être introduit dans des univers parallèles qui ont été bâtis avant nous. Le narrateur va d’ailleurs séquestrer Albertine pour la vider de tous ces mondes intérieurs et inconnus de lui. C’est ainsi que les signes amoureux se différencient des signes mondains car ils sont mensongers, ils tentent perpétuellement de cacher l’origine de ces univers inconnus, comme Albertine qui cache au narrateur ses rendez- vous avec ses amies. [...]


[...] Selon Proust, seuls les signes de l’art en sont capables puisqu’ils sont totalement immatériels. Certes, l’art utilise des thèmes qui renvoient à des éléments matériels, mais le thème est négligeable dans l’œuvre d’art. Ce qui compte c’est la transformation de la matière en immatériel pour pouvoir dégager l’essence. Le narrateur fait notamment référence aux marines d’Elstir où le ciel et la mer se confondent. L’œuvre d’art ne doit pas faire confiance à la beauté de la vie (trop matérielle et trop éloignée de la véritable essence). [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Francis Bacon, logique de la sensation, de Gilles Deleuze

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Fiche de lecture   |  30/03/2007   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Proust, "A l'ombre des jeunes filles en fleurs"

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  04/10/2007   |  fr   |   .doc   |   8 pages

Plus vendu(s) en littérature

Littérature et société en France de 1870 aux années 1980

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Cours   |  22/03/2010   |  fr   |   .doc   |   8 pages

Les fonctions de la littérature

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  12/04/2010   |  fr   |   .doc   |   7 pages
Offert !

Elaboration d'un projet professionnel dans le milieu du sport

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !