• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Consultant Développement Durable
Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Faculté des...

Informations sur le doc

Date de publication
16/10/2012
Date de mise à jour
12/04/2013
Langue
français
Format
pdf
Type
mémoire
Nombre de pages
62 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
15 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Consommation responsable: de l’intention à l’action

Mise à jour 12.04.13 Le bonus/malus écologique sur la facture d'énergie s'est vu censuré par le Conseil Constitutionnel pour atteinte au « principe d’égalité devant les charges publiques ». Considéré comme une vraie usine à gaz, ce projet, visant une transition vers un système énergétique sobre et devant lutter contre le gaspillage, rencontre de nombreuses limites : exclusion des consommations professionnelles, exclusion de certaines sources d'énergie comme le fioul, le charbon ou le bois, difficulté d'application pour les particuliers vivant dans des immeubles collectifs, différence selon la géo-localisation, les habitants du Nord forcément désavantagés par rapport à ceux du Sud de la France... difficile dans ces conditions de responsabiliser les particuliers sur leurs consommations d'énergie. Le ministère de l'écologie ne désespère pas de trouver un moyen de tarifer progressivement l'énergie, et proposera une solution à l'automne. Nous vous proposons aujourd'hui un mémoire sur la responsabilisation des consommateurs. Peut-­on continuer indéfiniment à jouer avec le feu, et pratiquer la politique de l’autruche jusqu’à commettre l’irréparable pour s’apercevoir qu’il est grand temps d’agir ? Notre remarquable capacité de procrastination nous conduit progressivement jusqu’au point de non retour, point où il sera trop tard pour envisager agir. Aujourd’hui, est-­il nécessaire de rappeler que trop d’indicateurs sont au rouge, les ressources s’épuisent, les espèces animales disparaissent, les inégalités s’accroissent, les catastrophes naturelles se multiplient, les erreurs et bêtises humaines se cumulent… Cette accablante réalité a tout l’air d’un scénario catastrophe, le scénario actuel du monde dans lequel nous vivons : un monde injuste, inégalitaire, insoutenable économiquement et éthiquement. Les causes de la crise écologique, sociale, économique qui nous frappent sont multiples, mais nos modes de vie en sont pour partie responsables. Néanmoins, il apparaît que malgré tous les signaux d’alarme, les modes de vie actuels «ne sont pas négociables». Le Sud n’acceptant pas de limiter sa croissance démographique ou sa capacité de consommation future, le Nord n’imaginant pas changer ses modes de vie, l’issue de cette situation qui dure depuis trop longtemps semble être vraiment catastrophique, beaucoup plus que ce qu’elle n’est déjà. Selon Serge Latouche, il est grand temps de changer vraiment le monde «avant que le changement du monde nous y condamne dans la douleur». En effet, il est grand temps d’agir. Il est admis maintenant que l’évolution des comportements, des modes de vie, du système économique et des valeurs de ce monde ne sont plus durables, et nous en sommes responsables. Effectivement, nos modes de vie ne permettent pas de satisfaire les besoins actuels, épuisent les ressources, et compromettent l’avenir des générations futures.

[...] Nous nous sommes focalisé sur les questions concernant les possibilités de leviers pour faire passer les consommateurs de l’intention à l’action. Par une remise en contexte de la consommation responsable, nous chercherons à comprendre l’importance du rôle du consommateur et les déterminants de sa motivation. Nous verrons ensuite que le mécanisme de prise de décision est complexe mais qu’il est néanmoins possible d’orienter le consommateur dans ses choix. Enfin, nous essaierons de parvenir à une compréhension des logiques de changement, pour pouvoir identifier des leviers d’action efficaces. [...]


[...] L'affichage des informations environnementales s'est rapidement développé depuis 1977 lorsque le premier label a été introduit (l'Ange Bleu allemand). Le sujet a fait l’objet de nombreuses études et débats, non seulement sur les aspects techniques et organisationnels des différentes catégories de labels environnementaux, mais aussi sur l'efficacité des labels environnementaux. Ces labels permettent de réduire les coûts d'information entre les producteurs et les consommateurs.220 Les Eco-­‐Labels Au cours des dernières décennies, plusieurs pays, particulièrement européens, ont développé des labels environnementaux, systèmes d’affichage et de certification environnementaux. [...]


[...] Car si en effet, la liberté est atteinte par le paternalisme, cela tombe dans la manipulation du libre choix des individus au nom d’un principe invoqué comme participant à leur bien être. L’aspect libéral de la théorie n’existe donc que parce qu’il offre une alternative à la liberté. Cette alternative étant manipulatrice, la théorie est une violation des libertés ; en agissant contre les actes immédiats des individus, on viole leurs libertés. Dès lors, toute orientation du choix est une violation de la liberté. 199». [...]


[...] ETHICITY/Ademe, Mars OECD, “Promoting Sustainable Consumption. GOOD PRACTICES IN OECD COUNTRIES” p Ibid CRIOC, Consommation durable, Quel rôle pour le consommateur Synthèse des recherches menées dans le cluster consommation durable du PADD II 2007,p Vincent TREUIL –Consommation responsable : De l’intention à l’action 64 succès, du fait de la prise en compte des déterminants tels que le confort, la sécurité et les économies à moyen/long terme. C’est le cas pour les équipements en double vitrage, plébiscités par les consommateurs, notamment en période de choc pétrolier.270 Inversement, une baisse des tarifs n’est pas automatiquement acceptée et peut ne pas être assez incitative comme par exemple la mesure de réduction de TVA pour les dépenses d’isolation des logements qui n’a pas été suivie d’effets.271 Plusieurs dispositifs relèvent de l’incitation : Taxe, système de quotas, quotas personnels, comptabilité des émissions, certificats d’économie d’énergie, compensation volontaire, autant d’instruments qui permettent d’inciter les comportements responsables par l’envoi d’un signal prix272. [...]


[...] L’heuristique est une règle comportementale de simplification du traitement de l’information qui conditionne la décision172. Par une simplification du mécanisme de jugement, l’individu trouve des raccourcis qui facilitent la prise de décision, en se basant sur des probabilités, représentations et croyances qui servent de référence à l’opération intellectuelle d’évaluation. Ce processus de prise de décision peut être analysé selon 3 règles173 : Le point de départ ou encrage : Pour prendre sa décision, l’individu procède à une estimation, qui s’avère être biaisée en fonction de ses considérations et représentations personnelles, qui dépendent de son vécu, ses expériences et points de repères EHESP, Le "nudging" : un nouveau paradigme pour la santé publique? [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Commerce équitable: De l'intention d'achat à l'action, quelles solutions ? L'exemple d'Alter Eco

 Marketing & marques   |  Marketing produit   |  Étude de marché   |  27/12/2007   |  fr   |   .pdf   |   65 pages

Les enjeux de la consommation responsable

 Marketing & marques   |  Marketing du consommateur   |  Mémoire   |  09/01/2008   |  fr   |   .pdf   |   66 pages

Plus vendu(s) en écologie et environnement

La mise en place d'une politique de développement durable

 Politique & international   |  Écologie & environnement   |  Mémoire   |  06/04/2008   |  fr   |   .doc   |   40 pages

Développement durable et profit

 Politique & international   |  Écologie & environnement   |  Mémoire   |  31/03/2010   |  fr   |   .doc   |   102 pages
Offert !

La Gestion des Ressources Humaines au quotidien

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !