DONNEZ VOTRE AVIS ! PARTICIPEZ AU SONDAGE OBOULO !

X
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Expert
Etude suivie
écologie et...
Ecole, université
Université...

Informations sur le doc

Date de publication
07/01/2009
Langue
français
Format
Word
Type
mémoire
Nombre de pages
69 pages
Niveau
expert
Téléchargé
6 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La forêt ombrophile tropicale

  1. Présentation
    1. Biome
    2. La forêt ombrophile tropicale
  2. Données géographiques
    1. Localisation
    2. Superficie
    3. Influence du relief
    4. Fragmentation du biome
  3. Le climat
    1. Définitions générales
    2. Le climat équatorial
  4. La flore
    1. Généralités
    2. Familles spécifiques
  5. La faune
    1. Le déplacement
    2. Le mimétisme et camouflage
    3. La symbiose
    4. Espèces spécifiques
  6. Les relations au territoire
    1. Composition du sol
    2. Le cycle des nutriments
    3. Les systèmes racinaires
    4. Le cycle hydrologique
    5. Les cours d'eau
    6. L'érosion
  7. Intégrations écologiques
    1. Productivité primaire
    2. Chaîne trophique
    3. Symbiose
  8. L'homme et le biome
    1. Les peuples de la forêt tropicale
    2. L'agriculture
    3. La déforestation

Dans ce travail, nous parlerons en long et en large de la forêt ombrophile tropicale. J’ai toujours été attiré par ce monde fascinant et étrange qui résiste encore tant bien que mal à la marque de l’homme. Comment ne pas être émerveillé par autant de diversité, tant au niveau de la flore que de la faune ?
Malgré un sol souvent peu généreux, la chaleur et l’humidité des tropiques permettent le développement d’une végétation luxuriante. Il est d’ailleurs souvent admis que les forêts tropicales sont les poumons de notre planète. Des poumons qui sont cependant de plus en plus la proie d’une pathologie grave que l’on appelle la « civilisation ».
Dans ces pages, je m’efforcerai de décrire le plus objectivement possible la biodiversité quasiment infinie de ce splendide biome. Après une brève description, je parlerai des données géographiques caractérisant les forêts ombrophiles tropicales. Nous nous intéresserons par la suite à son climat, sa faune et sa flore, sa pédologie, ses rapports à l’homme, etc.
La principale difficulté que nous rencontrerons sera de parvenir à garder un regard général et en même temps de parfois s’intéresser dans le détail à certaines particularités du biome ; le problème étant que la forêt ombrophile tropicale se retrouve sur trois continents différents et que ce serait une lourde erreur de la considérer comme un tout, linéaire et commun.
Mais je ne me contenterai pas dans ce travail de ne faire qu’une simple description de la forêt tropicale, j’essaierai également d’avoir un esprit critique afin de pouvoir remettre en cause certaines idées reçues et d’analyser le plus judicieusement possible les situations problèmes ; je pense plus particulièrement aux rapports entre l’homme et le biome.

[...] Les relations au territoire 1. Composition du sol Le majeure parie de la forêt ombrophile tropicale se trouve sur des sols de latérite. La latérite est une roche rouge ou brune et est le résultat d’une altération des roches. La latérite se forme généralement dans les zones tropicales car cette altération des roches est provoquée par l’important lessivage du sol par les pluies diluviennes. Les sols latéritiques sont des sols maigres, lessivés et appauvris en éléments nutritifs fertilisants Mg, Na). [...]


[...] Il existe plusieurs espèces de pangolin : nous nous limiterons ici au pangolin à longue queue ou Manis tetradactyla qui est une espèce arboricole vivant dans la canopée de la forêt ombrophile tropicale. Nom vernaculaire : Pangolin à longue queue Nom scientifique : Manis tetradactyla Classification classique : Règne : Animalia Embranchement : Chordata Sous-embranchement : Vertebrata Classe : Mammalia Sous-classe : Theria Infra-classe : Eutheria Ordre : Pholidota Sous-ordre : Feliformia Famille : Manidae Genre : Manis Espèce : Manis tetradactyla Longueur du corps : 30-40 cm Longueur queue : 60-70 cm Le pangolin est généralement solitaire et actif pendant la journée. [...]


[...] Mais la chasse exhaustive d'espèces de forêt ombrophile tropicale peut réduire ces espèces nécessaires à la continuité et à la régénération de la forêt. Par exemple, en centre-Afrique, la perte d'espèces telles que les gorilles, chimpanzés, et éléphants réduit les possibilités de dispersion des graines et ralentit le rétablissement de la forêt endommagée. La perte d'habitat dans les Tropiques affecte aussi la régénération des espèces de milieu tempéré. Les populations d’oiseaux migrateurs d'Amérique du Nord, qui sont importants dans la dissémination d'espèces tempérées, déclinèrent de 1 à par an entre 1978 et L’augmentation des maladies Un impact subtil mais sérieux de la déforestation est l'émergence de maladies tropicales et l'apparition de nouvelles maladies. [...]


[...] Celui- ci commence son développement comme un épiphyte mais ensuite ses racines vont suivre le chemin de la gravité, toucher le sol et se lignifier. Les racines vont s’épaissir, se rejoindre, s’anastomoser[5] et finir par former un véritable tronc autour de l’arbre-hôte qui souvent mourra étouffé Familles spécifiques On pourrait discuter encore très longtemps de la flore tropicale tellement celle-ci est riche. Afin d’avoir une vue d’ensemble, il me semblait plus judicieux de décrire les formes biologiques les plus représentatives et les plus performantes de la forêt ombrophile tropicale. [...]


[...] La forêt ombrophile tropicale est également très riche en lianes qui utilisent les grands phanérophytes comme support afin d’atteindre la canopée. Souvent elles sont tout à a fait capables de produire de la lignine mais elles ont trouvé un mode de développement bien plus avantageux énergétiquement parlant. L’avantage de cette technique est qu’elles peuvent orienter leur ascension en fonction de la lumière et au besoin de changer de support. Les lianes ont donc résolu ce problème de lumière par une caractéristique relativement inédite chez les végétaux : la mobilité. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Les cadres naturels de la vie de l'homme

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  Cours   |  24/10/2011   |  fr   |   .doc   |   32 pages

Plus vendu(s) en écologie et environnement

Développement durable et profit

 Politique & international   |  Écologie & environnement   |  Mémoire   |  31/03/2010   |  fr   |   .doc   |   102 pages

Qualité urbaine et qualité environnementale

 Politique & international   |  Écologie & environnement   |  Mémoire   |  23/04/2006   |  fr   |   .doc   |   69 pages
Offert !
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !