• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences...

Informations sur le doc

Date de publication
21/02/2012
Date de mise à jour
18/07/2014
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
4 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

L’influence des médias sur le politique

Les médias influencent largement l’homme politique dans ses actes, ses paroles, ses mimiques, voire son ascension, sa carrière politique. Il suffit de comparer un discours de De Gaulle et de N. Sarkozy pour voir les bouleversements qu’ont induits les médias. La télévision, média de masse, joue le rôle de loupe : le spectateur se retrouve à moins de deux mètres du locuteur. Il faut donc à l’homme politique programmer ses gestes, actions, paroles pour éviter tout dérapage qui serait grossi et repris par tous les autres médias.

Dès lors, on peut se demander si les médias ont créé un homme politique nouveau.

[...] Cela les oblige à mettre en place des politiques de court terme alors même que les politiques publiques correspondent plus à des politiques de moyen et long terme. Un autre effet vient renforcer la tendance des médias à focaliser l’attention des politiques sur le court terme. Il s’agit des évènements médiatiques traités en boucle par les médias qui tentent ainsi de faire coïncider l’agenda médiatique à l’agenda gouvernemental ce que le gouvernement est obligé de faire sous peine de souffrir d’une image de nonchalance et d’attentisme. [...]


[...] Seconde conséquence : l’obligation de prise en compte de l’avis des citoyens ou tout du moins l’obligation de le faire croire. En effet, il y a de plus en plus de sondages de plus en plus fiables et de plus en plus commentés par divers médias donc ils sont très utilisés par les politiques. Mais celui induit un risque de démagogie. En effet en période électorale on assiste à une tendance encore plus marquée des politiciens aux promesses électorales non suivies d’effets une fois arrivés à la tête de l’Etat. [...]


[...] Faire ressortir des valeurs propres aux bons politiciens. Le paraitre prime sur l’être, il faut donc pour faire carrière en politique, maitriser l’art de la communication, et savoir se servir des médias à son avantage, être un bon comédien télévisuel (Cayrol). Michel Rocard disait: les capacités dominantes sont celle de communicateur. Au politique il est demandé de satisfaire par son physique, sa voix et son talent aux conditions médiatiques qui font un communicateur efficace, un porte-parole accepté. C’est un critère de sélection nouveau dans le personnel politique. » les médias et autres conseillers politiques s’adjugent le droit de décider qui est assez bon pour faire carrière en politique. [...]


[...] L’étude de Ghiglione et Bromberg est, à ce sujet, particulièrement éloquente. Elle se base sur l’émission l’heure de vérité (en 1984) et voici quelques uns des résultats : - le format même de l’émission conduit les candidats à émettre à peu près le même nombre de propositions, soit de 600 à 700 ; - les propositions sont courtes, de 7.5 à 8.6 mots et syntaxiquement simples - le français fondamental est fortement utilisé de 70 à des termes employés, soit un langage simple et compréhensible par le plus grand nombre. [...]


[...] Dans une deuxième partie, nous constaterons que la carrière médiatique des candidats joue le rôle de CV. Enfin, il nous faudra étudier dans une troisième partie la codification des actions de l’homme politique par la télévision. I. Les médias contraignent le discours politique : Le processus de médiatisation a aussi entrainé des transformations importantes dans les discours politiques. Il y a donc de nouvelles formes de discours politique plus simple d’accès, léger, avec moins d’argumentation, mais plus de liant et d’échange, moins de monologue. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Populisme et Politique Etrangère : le cas de la République Bolivarienne du Venezuela (1998-2006)

 Politique & international   |  Relations internationales   |  Mémoire   |  25/10/2006   |  fr   |   .doc   |   131 pages

Les médias, quatrième pouvoir ?

 Arts & média   |  Autres médias   |  Dissertation   |  28/11/2006   |  fr   |   .doc   |   7 pages

Plus vendu(s) en sciences politiques

État fédéral et Etat décentralisé diffèrent-ils réellement?

 Politique & international   |  Sciences politiques   |  Dissertation   |  20/05/2009   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Faut- il encore décentraliser ?

 Politique & international   |  Sciences politiques   |  Dissertation   |  25/08/2009   |  fr   |   .doc   |   12 pages
Offert !

Les introductions en bourse

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !