• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Expert
Etude suivie
physique
Ecole, université
Doctorat

Informations sur le doc

Date de publication
04/06/2006
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
16 pages
Niveau
expert
Téléchargé
7 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Le Soleil et la Peau

  1. Ultraviolets A et B
  2. Les Bienfaits du Soleil
  3. Les Dangers des Ultraviolets A
  4. Le pouvoir cancérogène des ultraviolets A
  5. Soleil et Système Immunitaire
  6. Soleil et Vieillissement
  7. L'évaluation du Risque
  8. La Prévention

Au cours de centaines de millions d’années, l’énergie des rayons solaires a entretenu des réactions chimiques complexes qui ont abouti à l’apparition des premiers organismes vivants. Certains effets du soleil sur la peau sont bénéfiques, d'autres dangereux. Comment le soleil agit-il sur la peau? Son action est-elle toujours néfaste ? Nombre de ces questions sont aujourd’hui résolues ; éducation et prévention devraient limiter la multiplication des cancers de la peau.

[...] La libération d’endorphines serait-elle responsable de la sensation de bien- être que l’on éprouve quand on s’expose au soleil? Expliquerait-elle que certaines personnes soient des «drogués du soleil»? Ces questions restent ouvertes. LES DANGERS DES ULTRAVIOLETS A Toutefois, le soleil, aliment de la peau nécessaire à la qualité de la vie, a des effets secondaires toxiques, et l’abus entraîne des dommages partiellement irréversibles qui s’accumulent. Les premiers dommages sont les coups de soleil dus aux ultraviolets B : ils tuent de nombreuses cellules épidermiques et la peau pèle. [...]


[...] La cohérence et le caractère hydrophobe des cornéocytes confèrent à la couche cornée sa fonction de barrière protectrice. En surface, les cornéocytes desquament. Les rayons ultraviolets B sont partiellement responsables du caractère ambivalent du soleil, indispensable, mais nocif à trop forte dose. Ce sont les plus énergétiques des rayons ultraviolets qui parviennent sur la Terre. Le rayonnement solaire contient aussi des ultraviolets A dont la longueur d’onde est comprise entre 320 et 400 nanomètres ; les ultraviolets B ont une longueur d’onde comprise entre 290 et 320 nanomètres. [...]


[...] Face à ce risque, nous ne sommes pas égaux, et les sujets à peau claire sont plus exposés. Leur peau contient des mélanines renfermant du soufre, les phéomélanines, qui sont responsables de la couleur rousse, mais protègent mal du soleil ; ces mélanines déclenchent la formation de radicaux libres qui potentialisent les effets du soleil. Ce résultat biologique corrobore une observation clinique : les sujets dont la peau est claire, quoi qu’ils fassent, ne «bronzent» pas ; la faible pigmentation qu’ils obtiennent ne les protège jamais efficacement contre les dommages chroniques dus au soleil. [...]


[...] Leur association assure la solidité du derme (collagène) et lui confère sa souplesse (élastine). Les ultraviolets, notamment les ultraviolets modifient la production du collagène : ils en diminuent la synthèse et en augmentent la dégradation. Ils perturbent également la synthèse et les propriétés de l’élastine : les molécules anormales d’élastine, produites en grande quantité, sont incapables de s’attacher au collagène et s’agglutinent en mottes, se pelotonnant en petites boules blanches visibles sous la peau ; elles donnent aux faces latérales du cou un aspect en chair de poule. [...]


[...] Ainsi, les ultraviolets A endommagent- ils indirectement l’ADN par le biais de radicaux libres. Cette toxicité indirecte est presque aussi importante que la toxicité des ultraviolets lesquels agissent à la fois directement et indirectement. Patrice Morlière, à l’hôpital Saint-Louis, a montré que les ultraviolets B peroxydent les lipides seulement dix fois plus que les ultraviolets A. Simultanément, l’équipe d’Alain Sarasin, à l’hôpital Gustave Roussy, à Villejuif, a découvert que les ultraviolets A créent des mutations dans les cellules de la peau humaine dès que la dose est 700 fois supérieure à la dose toxique des ultraviolets B. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

La peau naturelle, artificielle, cultivée - la propriété organoleptique du toucher.

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  Dissertation   |  29/02/2008   |  fr   |   .doc   |   15 pages

La peau

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  Cours   |  27/05/2009   |  fr   |   .doc   |   27 pages

Plus vendu(s) en biologie

L'énergie éolienne

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  Dissertation   |  06/08/2007   |  fr   |   .doc   |   23 pages

Les fonctions de nutrition chez l'homme : nutrition, alimentation, digestion, respiration,...

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  Cours   |  04/07/2014   |  fr   |   .pdf   |   11 pages
Offert !

L'avenir de la grande distribution

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !