DONNEZ VOTRE AVIS ! PARTICIPEZ AU SONDAGE OBOULO !

X
  • Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

infirmière
Niveau
Avancé
Etude suivie
médecine
Ecole, université
IFSI...

Informations sur le doc

Date de publication
07/02/2011
Date de mise à jour
16/02/2011
Langue
français
Format
Word
Type
mémoire
Nombre de pages
18 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
13 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

Le soignant victime : recherche et réflexion autour de l'agressivité des patients en psychiatrie envers les soignants

  1. Qu'est ce que l'agressivité ?
    1. Définition de l'agression
    2. Définition de l'agressivité
    3. Distinction violence fondamentale et agressivité
    4. Evolution du concept au fil du siècle
    5. Différentes formes d'expression de l'agressivité en psychiatrie
    6. Causes de l'agressivité
  2. Qu'est-ce-que le ressenti ?
    1. Définition
    2. Ressentis du soignant après une agression
    3. Verbaliser son ressenti
  3. Comment prendre en charge le soignant victime ?
    1. Communication
    2. Conduite à tenir
    3. Formation
    4. Législation

De nos jours, la société est frappée par de nombreux fléaux qui révèlent chez les individus un réel sentiment de malaise, d’inquiétude et de crainte par rapport à l’avenir. Un de ces fléaux est la violence, qui existe depuis toujours, de tous temps et dans toute collectivité. Cette violence, de plus en plus médiatisée, appelle à une réflexion collective, sur sa signification, ses causes et ses conséquences.

Elle existe partout, même à l’hôpital et plus particulièrement en psychiatrie, où le personnel soignant, les infirmiers, s’y retrouvent directement confrontés, du fait de la concentration accrue de patients souffrant de pathologies mentales. Les grands projets et changements dans ce domaine ont pour objectif de contribuer à la sécurité des agents hospitaliers, et de rassurer les soignants victimes d’agressivité de la part de patients en psychiatrie.

Certains soignants éprouvent des émotions, des sentiments de mal-être suite à une agression. La mise en place de mesures institutionnelles est donc devenue nécessaire pour préserver, maintenir ou rendre au soignant victime une estime de lui-même et de sa profession.

[...] Par ailleurs, les agents eux-mêmes demandent des formations complémentaires, notamment en matière de sécurité dans les services. Cette observation m’amène à déduire que les infirmières diplômées d’avant 1992 sont pourvues malgré tout d’un bagage d’expérience bien conséquent et enrichissant pour leur activité actuelle. Est-ce un choix de votre part ? Si non, précisez A cette question, j’ai obtenu deux styles de réponses : les infirmières diplômées d’avant 1992 affirment toutes que c’était un choix logique presque une évidence puisqu’elles suivaient la formation psychiatrique et étaient donc censées travailler en psychiatrie ; néanmoins, elles précisent que c’est un des seuls diplômes qu’elles aient obtenus, qu’elles étaient jeunes et qu’il était nécessaire d’entrer dans la vie professionnelle. [...]


[...] Elles ont également rajouté que même si une personne n’avait jamais été personnellement agressée, il était quasiment certain que cette même personne ait au moins une fois observé des situations de violence en psychiatrie. Cette remarque m’a interpellée sur le choix de cette question ; elle peut paraître évidente, car elle attend une réponse évidente ; mais comme je l’ai déjà expliqué un peu plus haut, cette question me semblait être une échappatoire aux éventuelles réticences à s’exprimer sur son propre vécu. [...]


[...] La violence et l'agressivité en psychiatrie existent et c'est une réalité ; vouloir travailler dans ce contexte (ou dans tout autre milieu, mais particulièrement dans celui - ci) implique de savoir s'adapter à toutes les situations que l'on peut y rencontrer. De ce fait, être capable de surmonter des difficultés, ses propres difficultés, en fait partie : certaines infirmières y parviennent, d'autres ressentent une inaptitude à vaincre ce problème. Cette constatation m'amène à m'interroger sur la nature des facteurs pouvant influencer la gestion ou non de ses émotions et de ses ressentis après un acte agressif. [...]


[...] C’est ce qui se confirme ou non dans la question suivante, en sachant que toutes les infirmières ont évoqué la peur en tant qu’impact. D’autre part, si je compare les réponses des anciennes infirmières avec celles des nouvelles je me rends compte qu’il n’y a aucun lien à ce niveau ; les ressentis sont sensiblement ou véritablement les mêmes. Dans votre cas, avez-vous eu des difficultés à revenir travailler les jours suivants l’agression ? Si oui, citez des facteurs qui empêchent de surmonter ce type d'agression Deux infirmières ont témoigné avoir ressenti des difficultés à revenir travailler le premier jour après l’agression. [...]


[...] Mais lorsque le soignant victime est dans l’incapacité de pouvoir mettre des mots sur ses émotions, il doit prendre conscience que c’est un travail sur lui-même qu’il doit effectuer. Je pense que le travail sur soi et le développement personnel constituent la base de tout comportant vis-à-vis des autres. Se connaître, connaître ses réactions face à telle ou telle situation ou personne, apprendre à gérer ses émotions . Tout ceci fait partie des propres capacités de l’être humain, qu’il doit stimuler et s’en servir lorsque le besoin ou la nécessité s’en ressentent. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Pathologies psychiatriques et violence en détention. Conséquences sur la santé psychologique du...

 Société & moeurs   |  Psychologie   |  Mémoire   |  08/10/2007   |  fr   |   .doc   |   89 pages

Nommer pour perdre : étude sur le changement de famille d'accueil ; le parent imaginaire et...

 Société & moeurs   |  Psychologie   |  Mémoire   |  04/01/2010   |  fr   |   .doc   |   147 pages

Plus vendu(s) en médecine

Les conflits d'acteurs à l'hôpital public à l'épreuve de la nouvelle gouvernance hospitalière :...

 Sciences & technologies   |  Médecine   |  Thèse   |  08/09/2008   |  fr   |   .pdf   |   186 pages

Vigarello, G. "Le Sain et le Malsain: santé et mieux-être depuis le Moyen Âge", Paris, Editions...

 Sciences & technologies   |  Médecine   |  Fiche de lecture   |  03/09/2008   |  fr   |   .doc   |   18 pages
Offert !

Le business model d'une start up : AirBnB

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !