• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiant
Niveau
Avancé
Etude suivie
psychologie
Ecole, université
université...

Informations sur le doc

Date de publication
20/04/2007
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
16 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
11 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

L’expression de la douleur chez l’enfant

  1. Historique et définition (douleur aigue vs. chronique) des différentes formes d'expression de la douleur
    1. Définition
    2. Un déni de la douleur
    3. Les douleurs psychiques en parallèle des douleurs physiques
  2. Les différentes échelles/planches (EDIN, CHEOPS, OPS, NFCS)
    1. Les différentes échelles d'auto-évaluation sont
    2. Les différentes échelles d'hétéro-évaluation sont
  3. Nourrissons en parallèle avec les autistes
    1. Recherche
    2. Méthodologie
    3. Discussion

Pour définir plus clairement la notion de douleur il nous faut distinguer les douleurs aigues des douleurs chroniques. La douleur aigue désigne une douleur consécutive à un traumatisme, à une blessure ou à un traitement. Il s’agit d’une douleur d’une durée limitée, prévisible dans le temps, de moins de 6 mois et d’une intensité variant de légère à sévère. Elle allie le désagrément de la blessure présente à l’espoir du rétablissement futur. Une approche efficace et cohérente du soulagement de la douleur aigue peut contribuer à prévenir sa transformation en douleur chronique. La douleur aigue est due à un excès de nociception. La douleur chronique, c’est une douleur qui perdure suite à une phase aigue, ce n’est pas un simple symptôme de la blessure et elle peut affecter la personnalité et le style de vie. Il est important de différencier ces deux formes de douleur, dans le but d’adapter les moyens de leur prise en charge.

[...] L’expression de la douleur chez l’enfant Table des matières Introduction Historique et définition (douleur aigue vs. chronique) des différentes formes d’expression de la douleur Définition Un déni de la douleur Les douleurs psychiques en parallèle des douleurs physiques Les différentes échelles/planches (EDIN, CHEOPS, OPS, NFCS ) Les différentes échelles d’auto-évaluation sont : Les différentes échelles d’hétéro-évaluation sont : Nourrissons en parallèle avec les autistes Recherche Méthodologie Discussion 10 Conclusion 12 Introduction Dans le cadre de ce travail d’étude et de recherche, nous allons tenter de définir la notion de douleur chez l’enfant ainsi que les moyens que possède celui-ci pour exprimer sa douleur. [...]


[...] Il s’agit d’une douleur d’une durée limitée, prévisible dans le temps, de moins de 6 mois et d’une intensité variant de légère à sévère. Elle allie le désagrément de la blessure présente à l’espoir du rétablissement futur. Une approche efficace et cohérente du soulagement de la douleur aigue peut contribuer à prévenir sa transformation en douleur chronique. La douleur aigue est due à un excès de nociception. La douleur chronique, c’est une douleur qui perdure suite à une phase aigue, ce n’est pas un simple symptôme de la blessure et elle peut affecter la personnalité et le style de vie. [...]


[...] Nous pourrions essayer de comparer l’expression de la douleur des enfants autistes par rapport à celle de nourrissons. Il pourrait être intéressant de noter les points communs et différences qu’il existe entre leurs deux modes d’expression, mais également de tester leur seuil de nociception, s’ils sont sensibles à une stimulation neutre 2 Recherche A. Gauvain-Piquard dans un article de la revue devenir le nourrisson qui a mal décrit dans trois de ses parties le vécu de la douleur par le nourrisson les défenses du bébé contre la douleur et la mère et l’entourage du bébé qui a mal L’auteur dans la partie le vécu de la douleur par le nourrisson explique que nous pouvons proposer trois types d’approche pour réussir à accéder au vécu direct de la douleur du nourrisson. [...]


[...] L’enfant dans les liens de la souffrance Revue française de psychanalyse 1991 ; 55 : 801-944 [2]LASSAUGE GAUVAIN-PIQUARD PARIS I. - Validité de construit de l'échelle de douleur et d'inconfort du nouveau-né. (E.D.I.N.) - Douleur et analgésie. 1998; 11 : 173-177 GAUVAIN-PIQUARD A - Le nourrisson qui a mal. - Devenir - Genève 1989.1990 ; 2. : 10-22 PERNON RATTAZ C. - Les modes d’expression de la douleur chez l’enfant autiste : étude comparée. - Devenir. [...]


[...] Pour mieux comprendre ces types de défenses l’auteur décrit les relations de la mère et de l’entourage avec ce bébé qui a mal. Ainsi elle nous explique qu’il est très difficile pour une mère de concevoir qu’elle ne peut rien pour soulager son enfant, lorsqu’elle se rend compte que ses cris ne sont ni ceux de la faim ni ceux de la soif, du chaud ou de froid, il ne lui est pas aisé de se dire que cette souffrance à une origine plus qu’interne, réellement physiologique. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

La Douleur

 Sciences & technologies   |  Biologie   |  TD   |  12/02/2008   |  fr   |   .doc   |   13 pages

Douleur et subjectivité

 Société & moeurs   |  Psychologie   |  Dissertation   |  23/10/2009   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Plus vendu(s) en psychologie

Les secrets des communicants : théories de la communication, communication verbale et non...

 Société & moeurs   |  Psychologie   |  Dissertation   |  12/02/2014   |  fr   |   .doc   |   9 pages

L'importance de la formation du symbole dans le développement du Moi, in Essais de Psychanalyse,...

 Société & moeurs   |  Psychologie   |  Fiche de lecture   |  28/03/2003   |  fr   |   .doc   |   8 pages
Offert !

Analyse du secteur de l'eau en bouteille en France en 2009, en vue du lancement d'un nouveau produit

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !