• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

enseignant
Niveau
Avancé
Etude suivie
philosophie
Ecole, université
Lille III

Informations sur le doc

Date de publication
02/06/2009
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
4 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
3 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

"Les sciences cognitives en éducation", chapitre 1 : Sociologie des activités cognitives en éducation, de René La Borderie, Nicolas Sembel, Jacques Paty

  1. Une sociologie des activités cognitives
    1. Délimiter
    2. Définir
    3. Une intégration micro/macro
    4. Une cognition incarnée et normée
  2. La dimension cognitive en sociologie de l'éducation
    1. Vers l'intégration micro macro
    2. La sociologie cognitive de la domination scolaire : Pierre Bourdieu
    3. Les transformations des structures cognitives
    4. La sociologie cognitive de l'utilitarisme scolaire : Raymond Boudon
    5. L'expérience scolaire comme travail cognitif : François Dubet
    6. L'affiliation universitaire comme activité cognitive : Alain Coulon
  3. La dimension sociologique des activités cognitives en éducation
    1. Connaissance et action
    2. La cognition incarnée : Louis Quéré
    3. La cognition normée : Jean Yves Rochex

Poser une limite entre sociologie et études des activités cognitives du sujet n’est pas une tâche facile. Il faut considérer que la sociologie s’intéresse « à la rencontre entre l’individu et la société ».

Sociologie de l’action et des déterminations
La sociologie se détermine premièrement comme l’étude et l’analyse des déterminations sociales qui peuvent expliquer des comportements, des actions individuelles (Durkheim et son étude du suicide par exemple).
À l’opposé de cette sociologie déterministe s’est élaborée une sociologie dite actionniste qui montre que « l’action individuelle ou collective échappe aux déterminations sociales ». Pour nos auteurs, l’avenir de la sociologie se joue dans le dépassement de l’opposition action/détermination.

La microsociologie renvoie par exemple aux travaux d’Erwin Goffman sur les rites d’interactions, elle s’intéresse aux actions individuelles, la macrosociologie, mieux connue s’intéresse aux phénomènes sociaux, à la société. Concrètement, la distinction entre macrosociologie et microsociologie est difficilement perceptible.

[...] L’affiliation universitaire comme activité cognitive : Alain Coulon La perspective d’Alain Coulon est une perspective ethno méthodologique, pour lui, il faut rendre compte de la façon dont les acteurs perçoivent et interprètent le monde, reconnaissent le familier et construisent l’acceptable. . Conclusion Une sociologie des activités cognitives en éducation se construit autour de l’identification de la dimension cognitive de l’analyse sociologique. la dimension sociologique des activités cognitives en éducation Connaissance et action Pour les auteurs, il s’agit de montrer que connaissance s’inscrit pleinement dans une action. . La cognition incarnée : Louis Quéré Pour lui, la cognition est intégrée à l’action l’arrière-plan et la société L’arrière-plan renvoie aux habitudes et non aux intentions du sujet. [...]


[...] En conséquence, d’autres formes de communication doivent être prises en compte, le langage n’est plus l’apanage de l’oralité travail et cognition La cognition est toujours cognition située la localisation de la situation de cognition a son importance, ainsi, des enfants peuvent s’avérer peu opérants en milieu scolaire et l’être au contraire hors cadre. La cognition normée : Jean Yves Rochex 1. normativité et activité La norme se détermine d’abord par ce que son non-respect entraîne. Une telle définition ne donne pas d’indication sur la manière dont le sujet la respecte. Selon Rochex, il est important de permettre à l’élève en situation d’apprentissage de construire sa propre normativité dans l’activité le sens de l’expérience scolaire Le sens de l’expérience scolaire doit être l’objectif final. [...]


[...] Les activités cognitives attendues en milieu scolaire sont spécifiques, l’enfant capable de les produire réussit, celui qui n’y parvient pas échoue normativité et conflictualité Pour Rochex, la sociologie s’occupe trop des situations limites, des exceptions au détriment de l’ordinaire. Elle favorise le conflit au mépris des tensions. Pour nos auteurs, l’étude des rapports entre normativité et conflictualité constitue un programme spécifiquement sociologique de recherche dans le domaine des activités cognitives en éducation, en particulier pour ce qui relève de l’activité cognitive de construction d’une conscience critique individuelle et collective. [...]

...

Plus vendu(s) en sciences de l'éducation

Fiche de lecture : La Relation Educative - Philippe GABERAN

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Dissertation   |  07/05/2007   |  fr   |   .doc   |   6 pages

Comment le maître tient-il compte du rythme des enfants dans l'organisation de la classe ?

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Rapport de stage   |  23/10/2008   |  fr   |   .doc   |   19 pages

Derniers documents en sciences de l'éducation

Causes of World War II

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Étude de cas   |  09/04/2014   |  en   |   .doc   |   4 pages

Key players of globalization

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Étude de cas   |  01/04/2014   |  en   |   .doc   |   2 pages
Offert !

Veille européenne dans le secteur de la distribution du gaz et de l'électricité

Accéder à la dissert' du jour
Concours Oboulo !

Grâce à Oboulo, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !