• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

Professeur de lettres et philosophie
Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences de...
Ecole, université
Cergy

Informations sur le doc

Date de publication
04/01/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
43 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

L’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les milieux défavorisés : chapitre 8 de l’ouvrage "Sociologie de l’école" de Marie Duru-Bellat et Agnès Van Zanten

  1. La participation des parents dans la vie de l'école
    1. Quels sont les parents qui participent à la vie de l'école ?
    2. Comment l'implication des parents dans la vie scolaire est - elle organisée ?
  2. Les difficultés rencontrées par les parents dans les milieux défavorisés
    1. Comment expliquer que l'implication des parents dans la scolarité des enfants est moins importante que dans les autres milieux ?
    2. Parents immigrés : la barrière des différences culturelles
  3. La réussite scolaire des enfants est-elle relative à l'implication des parents dans leur scolarité ?

Dans le cadre de la préparation à la réalisation d’un mémoire de recherche portant sur l’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les milieux défavorisés, j’ai été amenée à étudier l’ouvrage Sociologie de l’école de Marie Duru-Bellat et Agnès Van Zanten. Le chapitre 8 du livre, Les pratiques éducatives des familles, a été particulièrement intéressant et riche en informations, apportant une approche sociologique de l’implication des parents, selon leurs profils (milieux socioculturels d’origine, immigrés ou non, composition de la famille - parents mariés/séparés, enfants de sexe féminin/masculin, etc. - ou encore rapport à l’école), dans l’éducation scolaire de leurs enfants. Nous aborderons dans cette fiche de lecture les différents thèmes de ce chapitre. S’appuyant sur de nombreuses sources bibliographiques, des études et des statistiques, les auteurs abordent trois thèmes principaux, que nous étudierons respectivement : tout d’abord, l’intervention des parents dans les choix de l’école, leur rôle et la prise en compte de leur avis dans la politique éducative et les décisions concernant l’école est décrite en partant des deux points de vues, parents et enseignants ; ensuite, un portrait des parents des milieux défavorisés apporte des explications quant au manque d’implication dans la scolarité de leurs enfants qui leur est parfois reproché, prenant en compte tous les facteurs et barrières liés aux différences culturelles ; enfin, nous verrons que l’ouvrage fait un lien entre l’implication des parents et la réussite scolaire des enfants.

[...] Or, l’école privilégie une culture qui invite l’enfant à s’interroger, à tester, à trouver lui-même des hypothèses. Les enfants des milieux défavorisés n’y étant pas habitués par leur culture familiale, ils ont plus de difficulté à répondre aux attentes de l’école. Parents immigrés : la barrière des différences culturelles. On trouve dans la plupart des milieux défavorisés une population immigrée relativement importante par rapport aux autres milieux. Les parents qui immigrent en France ne maîtrisent pas toujours la langue française, ce qui, très souvent, diminue leurs possibilités d’implication, notamment lorsque l’enfant apprend 4 à lire. [...]


[...] L’implication des parents en milieux défavorisés est moins importante que dans les autres milieux. Les associations de parents d’élèves peinent à recruter des adhérents et semblent peu écoutées par l’équipe éducative lorsqu’il s’agit de décisions concernant l’école d’une façon générale. Par ailleurs, une absence de 5 culture scolaire chez les familles entraîne des difficultés chez les enfants, qui doivent jongler entre la culture familiale et celle de l’école. Les parents ne sont pas toujours conscients de ce que l’on attend d’eux, ou ne se sentent pas capables d’être aussi impliqués que ce qu’on leur demande, souvent en raison d’un parcours scolaire fastidieux ou parce qu’ils ne maîtrisent pas bien le français ou les disciplines enseignées en classe. [...]


[...] L’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les milieux défavorisés : Fiche de lecture portant sur le chapitre 8 de l’ouvrage Sociologie de l’école de Marie DuruBellat et Agnès Van Zanten Dans le cadre de la préparation à la réalisation d’un mémoire de recherche portant sur l’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les milieux défavorisés, j’ai été amenée à étudier l’ouvrage Sociologie de l’école de Marie Duru-Bellat et Agnès Van Zanten. Le chapitre 8 du livre, Les pratiques éducatives des familles, a été particulièrement intéressant et riche en informations, apportant une approche sociologique de l’implication des parents, selon leurs profils (milieux socioculturels d’origine, immigrés ou non, composition de la famille - parents mariés/séparés, enfants de sexe féminin/masculin, etc. [...]


[...] Par conséquent, un certain nombre de parents dont les enfants sont scolarisés en ZEP n’ont pas de réel projet scolaire, d’objectif pour eux. Cela entraîne un choix d’études courtes pour leurs enfants (sections techniques ou professionnelles), un abandon rapide des efforts assez fréquent lorsque les enfants rencontrent des difficultés, et crée chez les enfants une conviction de ne pas pouvoir réussir leur parcours scolaire. Ces parents s’impliquent relativement peu dans la scolarité des enfants et, même s’ils rencontrent éventuellement les enseignants lorsqu’on le leur demande, ils ont du mal à agir en tant que collaborateur avec le professeur, pour la réussite future de l’enfant, parce qu’ils ne parviennent pas à se projeter. [...]


[...] Cette pratique est due au fait que les enseignants peinent à travailler avec des non-professionnels, dont les idées ne sont pas toujours réalisables, voire complètement utopiques. De plus, ils acceptent difficilement les critiques dans la mesure où les parents n’ont aucune formation en pédagogie ou en sciences de l’éducation. Le poids des parents est donc loin d’être égal à celui de l’équipe enseignante lors des débats concernant l’école. II. Les difficultés rencontrées par les parents dans les milieux défavorisés Comment expliquer que l’implication des parents dans la scolarité des enfants est moins importante que dans les autres milieux ? [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Comment se manifeste l'implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les...

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Mémoire   |  21/05/2009   |  fr   |   .pdf   |   87 pages

Dans quelles mesures les pratiques et stratégies familiales exercent-elles une influence sur la...

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  29/01/2003   |  fr   |   .doc   |   8 pages

Plus vendu(s) en sciences de l'éducation

Rapport de stage en école élémentaire dans une classe de CM2

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Rapport de stage   |  21/02/2008   |  fr   |   .doc   |   16 pages

Comment rédiger un rapport de stage

 Société & moeurs   |  Sciences de l'éducation   |  Guide pratique   |  30/07/2010   |  fr   |   .doc   |   3 pages
Offert !

L'avenir de la grande distribution

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !