• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
droit civil
Ecole, université
paris 1

Informations sur le doc

Date de publication
31/03/2009
Date de mise à jour
04/10/2014
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
37 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

L’évolution de la famille : approche sociologique et démographique

  1. Un noyau familial universellement institué
    1. Des modèles familiaux différents selon la fonction qui lui est attribuée
    2. La famille, une institution universelle « nécessaire au maintien de la vie » de toute société
  2. L'évolution et la diversité du modèle familial occidental
    1. La crise de la famille
    2. L'évolution du modèle familial occidental

Couramment la famille désigne l’ensemble des personnes qui sont unies par un lien du sang, qui descendent d’un auteur commun.
Dans nos sociétés occidentales le modèle familial serait alors le père, la mère et les enfants. Définition occidentale qui a évolué depuis des années ; d’abord très étendu, puis rétréci au fil du temps.

Mais la définition ne s’arrête pas qu’à une définition occidentale, elle s’étend bien au-delà ; et l’on peut faire une anthropologie de la famille, qui nous fait découvrir qu’il existe une conception de la famille extrêmement diverse. Et on remarque que la diversité vient de l’image que l’on veut donner à la famille.
On peut donc se demander s’il existe encore un modèle familial dans la France du XXIe siècle. Et en quoi la crise de la famille fait-elle surgir de nouveaux modèles familiaux au sein de la société occidentale du XXIe siècle ?
Le noyau familial est universellement institué (I) et laisse place à une évolution et à une diversité du modèle familial occidental (II).

[...] L’évolution de la famille : approche sociologique et démographique Couramment la famille désigne l’ensemble des personnes qui sont unies par un lien du sang, qui descendent d’un auteur commun. Dans nos sociétés occidentales le modèle familial serait alors le père, la mère et les enfants. Définition occidentale qui a évolué depuis des années ; d’abord très étendu, puis rétréci au fil du temps. Mais la définition ne s’arrête pas qu’à une définition occidentale, elle s’étend bien au-delà ; et l’on peut faire une anthropologie de la famille, qui nous fait découvrir qu’il existe une conception de la famille extrêmement diverse. [...]


[...] De plus, la famille évolue et ses transformations radicales qui feront l'objet de notre étude (baisse du mariage, augmentation du divorce . ) nous interrogent sur une possible crise de la famille. Qu'en est-il ? Quels enjeux de société se cachent derrière cette révolution du groupe à la base des sociétés humaines. On peut donc se demander s’il existe encore un modèle familial dans la France du XXIe siècle. Et en quoi la crise de la famille fait-elle surgir de nouveaux modèles familiaux au sein de la société occidentale du XXIe siècle ? [...]


[...] On n’admet pas la procréation médicalement assistée chez une personne seule car on est dans l’idée que la procréation suppose deux personnes et que l’on ne peut pas amener un enfant à la vie, en lui disant qu’il n’a pas juridiquement en tout cas de père. Autre règle qui repose sur les respects des structures généalogiques : dans l’adoption. On doit avoir avec l’enfant adoptif une différence d’âge de 15 ans avec l’enfant. Règle que parfois on voudrait bien écarter car elle pose problème. [...]


[...] On peut donc dire qu’il y avait là l’imposition d’un modèle unique de divorce, jusqu’en 1975. Les personnes n’ont donc plus la même conception de ce que peut être une famille, et chacun adopte un comportement différent, ce qui lui semble être le mieux pour lui et sa famille Changement des traits caractéristiques de la famille Et c’est cette conception différente qu’adopte la population sur la définition de leur famille que l’on voit des traits caractéristiques de la famille changeaient. [...]


[...] La famille lignage reprend de l’importance pour deux raisons : l’allongement de la durée de vie (on est en présence de la 4e génération). Il faut compter sur les petits-enfants et donc la famille pour entretenir les personnes âgées, et c’est pour cela que la famille lignage reste présente. Deuxième raison, raison économique, l’aide des parents et grands-parents ou les enfants. Les enfants restent chez les parents. Autre famille : on constitue une nouvelle famille avec des nouveaux enfants ; on appelle cela une famille recomposée. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Sociologie de la famille

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  25/11/2005   |  fr   |   .doc   |   21 pages

Sociologie de la famille contemporaine, de François de Singly

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Fiche de lecture   |  12/07/2007   |  fr   |   .doc   |   4 pages

Plus vendu(s) en sociologie

Extrait de "La sociologie de Bourdieu", Pierre Bourdieu - la notion d'habitus

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Commentaire de texte   |  25/02/2009   |  fr   |   .doc   |   12 pages

Habitus, champ et violence symbolique : les concepts clés de Pierre Bourdieu

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  02/11/2009   |  fr   |   .doc   |   13 pages
Offert !

Stratégie du groupe Carrefour sur le marché de la grande distribution

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !