• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
sociologie
Ecole, université
UFR droit...

Informations sur le doc

Date de publication
02/12/2010
Date de mise à jour
08/07/2014
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
11 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
0 réaction
0
réagissez !

La notion de classe est-elle encore pertinente de nos jours ?

  1. Disparition progressive des classes sociales
    1. Origine des classes sociales
    2. La conscience de classe sociale
  2. Clivages encore très présents
    1. Inégalités
    2. Domination

Les classes sociales sont l’enjeu d’une bataille idéologique qui fait rage depuis bientôt trois siècles et qui n’est pas prête de s’éteindre… Cette forme de stratification sociale se serait formée après la Révolution française (détruisant la hiérarchie traditionnelle de la société d’ordres), ou par l’effet de la Révolution industrielle (d’où a découlé le prolétariat usinier). Cette notion de « classes sociales » reste fluctuante, imprécise et sans définition universellement acceptée. Néanmoins, parmi toutes les formulations sociologues, ressort l’idée commune « d’une organisation de la société en groupes hiérarchisés », la théorie de Karl Marx restant la plus utilisée et celle à laquelle on fait référence le plus souvent quand on emploie ce terme. Ce communiste et théoricien socialiste allemand organise la société en deux groupes, qu’il qualifie d’homogènes, selon deux critères : l’objectif, qui résulte de la place dans le processus de production et constitue la classe en soi et le subjectif, qui prend en compte la conscience de l’individu d’appartenir à un groupe et la manière dont il défend ses intérêts. Ce dernier élément, qu’il définit comme « lutte des classes » demeure indispensable et déterminant dans sa conception de classes, et plus particulièrement de classes pour soi. A travers cette construction, il met en évidence deux classes : le prolétariat qui vend sa force de production et la bourgeoisie, qui possède le capital et rétribue les ouvriers du minimum vital en gardant la plus-value. Cependant, avec la période de forte croissante des Trente Glorieuses, la notion de « classes sociales » avait quasiment disparu des mœurs. Or, elle réapparaît aujourd’hui aussi bien dans les discussions politiques que dans les thèmes de recherche comme on peut le voir dans plusieurs articles parus récemment et traitant de l’actualité nouvelle des classes. Ainsi, de nombreuses controverses concernant le sujet agitent les débats et divisent tous ceux qui ont pour profession de produire des représentations de la structure sociale même si l’INSEE a tenté d’apaiser « les conflits » avec l’invention des PCS en 1950. Ces catégories socioprofessionnelles auraient été structurées par de nombreux critères neutres mais n’ont tout de même pas atténué les divisions sur cette question de pertinence des classes.

On peut alors se demander à notre tour si les classes sociales - au sens de Marx -sont en voie de disparition en France aujourd’hui.

[...] La notion de classes est-elle encore pertinente de nos jours ? Les classes sociales sont l’enjeu d’une bataille idéologique qui fait rage depuis bientôt trois siècles et qui n’est pas prête de s’éteindre Cette forme de stratification sociale se serait formée après la Révolution française (détruisant la hiérarchie traditionnelle de la société d’ordres), ou par l’effet de la Révolution industrielle (d’où a découlé le prolétariat usinier). Cette notion de classes sociales reste fluctuante, imprécise et sans définition universellement acceptée. Néanmoins, parmi toutes les formulations sociologistes, ressort l’idée commune d’une organisation de la société en groupes hiérarchisés la théorie de Karl Marx restant la plus utilisée et celle à laquelle on fait référence le plus souvent quand on emploie ce terme. [...]


[...] Cette reproduction sociale, selon Bourdieu est liée au fait que l’école est une instance, où certes, le travail personnel est plus important que tout, mais où les enfants de milieux privilégiés ont beaucoup plus de probabilité de réussir. Il explique cela par le fait que l’école entretient des normes et des valeurs à connotations bourgeoises En définitive, les classes sociales ne sont pas des collections d’individus faciles à cerner et à déterminer, comme on pourrait le croire lors d’une première approche. [...]


[...] Cependant, avec la période de forte croissante des Trente Glorieuses, la notion de classes sociales avait quasiment disparu des mœurs. Or, elle réapparaît aujourd’hui aussi bien dans les discussions politiques que dans les thèmes de recherche comme on peut le voir dans plusieurs articles parus récemment et traitant de l’actualité nouvelle des classes. Ainsi, de nombreuses controverses concernant le sujet agitent les débats et divisent tous ceux qui ont pour profession de produire des représentations de la structure sociale même si l’INSEE a tenté d’apaiser les conflits avec l’invention des PCS en 1950. [...]


[...] De plus, de nombreux sociologues ont déjà tenté de représenter autrement la structure sociale, telle que Mendras avec sa toupie En effet, lui, démontre une moyennisation de la société qui se mesure par rapport à l’importance du ventre de la toupie. Le retour des classes sociales se constate, quant à lui, avec un étirement des extrémités de cette toupie. Ces constellations pourraient témoigner d’une plus ou moins grande homogénéisation de la société sans pour autant trancher sur la question de la pertinence de ces classes. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

L'âge est-il une variable sociologique pertinente ?

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  16/10/2000   |  fr   |   .doc   |   6 pages

L'Histoire de toute société jusqu'à nos jours, c'est l'histoire de la lutte des classes

 Politique & international   |  Sciences politiques   |  Dissertation   |  11/04/2007   |  fr   |   .doc   |   5 pages

Plus vendu(s) en sociologie

Bourdieu, Pierre, La domination masculine, 1998, Le Seuil

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Fiche de lecture   |  29/06/2008   |  fr   |   .doc   |   26 pages

Les femmes victimes de violences conjugales : de la honte à la lutte

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Mémoire   |  15/11/2012   |  fr   |   .doc   |   39 pages
Offert !

L'avenir de la grande distribution

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !