• Des milliers de documents dans plus de 30 matières !
  • Satisfait ou remboursé !
  • Publiez et soyez rémunéré !
  • En savoir plus

Informations sur l'auteur

étudiant
Niveau
Expert
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
IEP Paris

Informations sur le doc

Date de publication
21/11/2007
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
4 pages
Niveau
expert
Téléchargé
53 fois
Validé par
le comité Oboulo.com
1 réaction
4
réagissez !

Logique de l’Action Collective, Mancur Olson

  1. La logique de l'action collective
    1. La logique de l'action collective n'est pas réductible à la logique de l'action individuelle
    2. La difficulté d'obtenir les « biens collectifs » ou « biens publiques »
  2. Comment l'action collective est-elle possible ?
    1. L'action collective est fonction de la dimension du groupe
    2. La coercition, les incitations sélectives ainsi que des motivations sociales peuvent encourager à agir collectivement
  3. Le syndicalisme comme illustration de la logique de l'action collective
    1. Les difficultés de l'action syndicale
    2. Une action syndicale demeure possible

Un des thèmes fondamentaux de la sociologie porte sur le comportement des groupes, comparativement à celui des individus qui les composent. La question est alors de savoir si le groupe est doté d’une volonté et d’une conscience propre, au point d’élaborer une stratégie destinée à promouvoir ses intérêts.
L’économiste et sociologue Mancur Olson apporte une réponse dans son ouvrage, publié aux Etats-Unis en 1966 et basé sur l’individualisme méthodologique. Après une préface de Raymond Boudon, l’ouvrage développe la théorie de l’action collective. Celle-ci affirme qu’un groupe de personnes ne mène généralement pas l’action collective nécessaire à la défense de ses intérêts.
En d’autres termes, Mancur Olson soulève le paradoxe suivant: personne ne participera à une action collective à laquelle chacun aurait intérêt que tous participent.

[...] La pratique du monopole d’embauche a fortifié les syndicats en rendant l’adhésion obligatoire. En bref, les périodes pendant lesquelles les syndicats obtinrent de contrôler les emplois et les réservèrent aux membres des syndicats ne sont pas les périodes où les travailleurs avaient le plus de raisons de craindre le chômage. L’instauration de piquets de grève a pu contraindre les salariés à se mettre en grève. Certains critiquent la coercition que les syndicats exercent, alors qu’ils sont souvent eux-mêmes membres d’organisations professionnelles tout aussi contraignantes, comme l’ordre des médecins ou le barreau pour les avocats. [...]


[...] Logique de l’Action Collective, Mancur Olson Un des thèmes fondamentaux de la sociologie porte sur le comportement des groupes, comparativement à celui des individus qui les composent. La question est alors de savoir si le groupe est doté d’une volonté et d’une conscience propre, au point d’élaborer une stratégie destinée à promouvoir ses intérêts. L’économiste et sociologue Mancur Olson apporte une réponse dans son ouvrage, publié aux Etats-Unis en 1966 et basé sur l’individualisme méthodologique. Après une préface de Raymond Boudon, l’ouvrage développe la théorie de l’action collective. [...]


[...] Pourtant, même si les membres d’un groupe ont un objectif commun, ils n’agiront pas ensemble pour atteindre cet objectif. La théorie rationnelle des groupes est de ce fait erronée. La source fondamentale de l’action collective n’est pas un penchant à former des groupes. Le groupe ne fonctionne pas non plus de façon autonome, guidé par un intérêt collectif à l’image de l’individu guidé par son intérêt particulier. L’action collective n’a pas lieu car chaque membre d’un groupe, en toute rationalité, n’a pas intérêt à y participer. [...]


[...] Les conventions collectives, la guerre et les services publics fondamentaux ont ceci en commun que les ‘avantages’ procurés par tous les trois reviennent à chacun dans les groupes respectifs qu’il ait ou non soutenu le syndicat, servi dans l’armée ou payé ses impôts. La contrainte intervient dans les trois cas et il ne peut en être autrement. La fourniture parallèle de biens individuels ou d’incitations sélectives peut favoriser la mobilisation des membres du groupe. Il s’agit de convaincre des individus de participer à la réalisation du bien collectif et d’en supporter la charge en leur offrant en contrepartie des biens individuels dont ils ne bénéficieraient pas sinon. [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Mancur Olson : la Logique de l'Action collective

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Fiche de lecture   |  05/12/2001   |  fr   |   .doc   |   3 pages

Plus vendu(s) en sociologie

Les femmes victimes de violences conjugales : de la honte à la lutte

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Mémoire   |  15/11/2012   |  fr   |   .doc   |   39 pages

Bourdieu, Pierre, La domination masculine, 1998, Le Seuil

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Fiche de lecture   |  29/06/2008   |  fr   |   .doc   |   26 pages
Offert !

Rapport de stage effectué au sein de l'UFC Que choisir ?

Accéder à la dissert' du jour
Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !